samedi 21 octobre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > Coup de filet anti-terroriste au Danemark

Coup de filet anti-terroriste au Danemark

C.J, le Figaro, avec AFP et AP

mardi 4 septembre 2007, sélectionné par Spyworld

logo

Huit militants islamistes soupçonnés d’être liés à "un personnage important d’Al-Qaïda" ont été arrêtés dans la nuit de lundi à mardi.

Agés de 19 à 28 ans, ces hommes sont suspectés de préparer un attentat terroriste à l’aide d’explosif. D’origine afghane, pakistanaise, somalienne et turque et pour six d’entre eux de nationalité danoise « les principaux suspects pourraient être décris comme des militants islamistes avec des contacts internationaux, y compris parmi des leaders d’al-Qaïda » a déclaré au cours d’une conférence de presse, le directeur général des services de renseignement de la police danoise (lE PET). Pour lui ces interpellations, résultat d’une surveillance prolongée, ont permis d’éviter une attaque terroriste. Les suspects fabriquaient un explosif instable au milieu d’un secteur à forte densité de population Aucune précision n’a filtré sur des cibles potentielles d’un attentat. Jakob Scharf n’a établi aucun lien direct avec la présence militaire danoise en Irak et en Afghanistan.

La police, assistée notamment de techniciens spécialisés dans les substances chimiques, a mené des perquisitions dans des logements situés dans des quartiers de Copenhague et à l’extérieur de la capitale. Au moins deux des personnes arrêtées vont être présentées mardi après-midi devant un juge et leur mise en détention provisoire sera demandée.

C’est la troisième fois en deux ans que les services de renseignement de la police danoise mènent des opérations d’envergure aboutissant à l’arrestation de personnes soupçonnées de préparer des actes de terrorisme. En septembre 2006, le PET avait arrêté 9 personnes après avoir découvert des substances chimiques pouvant servir à la fabrication de bombes, chez certaines d’entre elles. Quatre jeunes musulmans ont été inculpés dans cette affaire, accusés d’avoir projeté des attentats à l’explosif au Danemark ou à l’étranger. Ils n’ont pas encore été jugés. En octobre 2005, le PET avait procédé à plusieurs arrestations après que les autorités bosniaques eurent annoncé avoir arrêté deux hommes en possession d’explosifs et ayant des liens avec des individus au Danemark.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :