mercredi 13 décembre 2017

Accueil du site > Défense > International > Les militaires chinois auraient piraté le système informatique du (...)

Les militaires chinois auraient piraté le système informatique du Pentagone

Le Monde, avec AFP

mardi 4 septembre 2007, sélectionné par Spyworld

logo

Après l’hebdomadaire allemand Der Spiegel, qui annonçait la semaine dernière le piratage informatique de plusieurs ministères allemands par Pékin, c’est au tour du quotidien britannique Financial Times de relever, mardi 4 septembre, un cas de cyberdélinquance impliquant l’armée chinoise, qui aurait été perpétré en juin contre le système informatique du Pentagone, notamment contre le système utilisé par le cabinet de Robert Gates, secrétaire à la défense.

Si les autorités militaires américaines se refusent à préciser l’origine des cyberpirates, plusieurs responsables ont indiqué au journal être certains de l’implication de l’Armée populaire de libération (APL), l’armée chinoise. Une performance qui aurait pris plusieurs mois aux informaticiens chinois, selon le FT.

"PERTURBER LE SYSTÈME DANS UNE SITUATION DE CONFLIT"

Le Pentagone continue à rechercher les données qui ont été téléchargées. Mais d’après le quotidien britannique, il s’agirait principalement d’informations "déclassifiées". Les responsables américains sont toutefois inquiets, car la Chine aurait "montré sa capacité à mener des attaques pour neutraliser notre système (...) et sa capacité, dans une situation de conflit, à entrer de nouveau et à perturber [le système] sur une grande échelle", explique notamment un ancien gradé américain sous le couvert de l’anonymat. La semaine dernière, à l’occasion de la visite à Pékin de la chancelière allemande, Angela Merkel, le premier ministre chinois, Wen Jiabao, lui avait assuré être "préoccupé" par les informations faisant état d’un programme d’espionnage des ministères allemands.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :