dimanche 22 octobre 2017

Accueil du site > Défense > France > Participation belge au drone ?

Participation belge au drone ?

Rtbf.be

jeudi 16 juin 2005, sélectionné par Spyworld

logo

Le Salon du Bourget, qui se tient jusqu’à la fin de la semaine, est le lieu où se concluent les grands accords de coopération aéronautique internationale. Cette année, le projet Neuron a été officiellement mis en chantier par la France. Il s’agit de concevoir un drone, un avion de combat sans pilote.

Les avions sans pilote ont été expérimentés pour la première fois par les Américains au Vietnam. Depuis lors, les Etats-Unis s’en servent en permanence sur leur théâtre d’intervention. Le marché des drones militaires est promis à un bel avenir. Les Européens ont du retard à rattraper. Il y a deux ans, Jacques Chirac confiait au groupe Dassault la mise au point d’un tel drone en ouvrant un projet à coopération européenne. Cinq pays ont répondu présents : la Suède, la Grèce, la Suisse, l’Espagne et l’Italie, mais la Belgique n’a pas bougé.

Guy Verhofstadt est venu au Bourget cette semaine et il s’est fait interpeller par le groupe Dassault à ce sujet. Il n’a pas dit non. Bien sûr, la défense belge n’a pas les moyens de financer une recherche de ce type, elle n’a pas de budget prévu à cet effet, mais les fonds pourraient être dégagés de concert par le ministre fédéral de l’Economie et par les trois Régions. D’autant que les sommes en jeu, sont modestes : 400 millions d’euros pour l’ensemble du programme dont la moitié financée par la France. La Belgique aurait tout au plus 15 à 30 millions d’euros à débourser. Et les retombées industrielles seraient importantes. la SABCA fait des pieds et des mains pour rentrer dans le projet. SONACA, BARCO, ASCO pourraient s’y inscrire aussi. Il y a des opportunités industrielles qu’il faut savoir saisir quand elles passent.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :