lundi 16 octobre 2017

Accueil du site > Défense > France > Espionnage informatique : entre fantasmes et réalité

Espionnage informatique : entre fantasmes et réalité

Charlotte Pons, le Point.fr

vendredi 7 septembre 2007, sélectionné par Spyworld

logo

L’annonce du piratage de données secrètes du Pentagone a réveillé les craintes qu’il se passe la même chose en France. Comment se préserver de telles attaques ? Premier constat : notre armée communique via un réseau interne. Qu’il s’agisse de secret défense ou de sujets dits « sensibles », aucune passerelle n’est possible avec le Net. Ce qui a fortiori limite les intrusions. Mais dès lors que les informations circulent par l’intermédiaire d’Internet, le piratage est possible. C’est à la DCSSI, Direction centrale de la sécurité des systèmes d’information, que revient alors la charge de la surveillance. Rattachée aux services de Matignon, elle assure une veille 24h/24h, en lien avec les centres opérationnels ministériels, ses homologues internationaux et les grands opérateurs de télécommunications.

Officiellement, le système informatique inter-armées français n’a jamais été l’objet d’infiltration. Mais selon Patrick Pailloux, directeur de la DCSSI, le piratage industriel est un fait avéré et la France a déjà été victime d’attaques ciblées. Quant à l’intrusion dont a été victime le Pentagone, aux dires des spécialistes, elle n’aurait rien d’exceptionnel.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :