samedi 21 octobre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > Le chef de la CIA défend la détention de terroristes présumés

Le chef de la CIA défend la détention de terroristes présumés

AFP

samedi 8 septembre 2007, sélectionné par Spyworld

logo

Le directeur de la CIA, Michael Hayden, a défendu vendredi les programmes de détention et d’interrogation de terroristes présumés, arguant qu’ils étaient très ciblés et permettaient de recueillir des informations irremplaçables.

Ces programmes "ne sont pas au centre de nos efforts, et ne sont pas non plus aussi nombreux que certains le pensent, mais les renseignements qu’ils nous ont permis de recueillir sont absolument irremplaçables", a déclaré Michael Hayden devant le Conseil des relations internationales, un centre de réflexion basé à New York.

"Les individus que nous détenons nous ont fourni tout un tas de nouveaux éléments du puzzle" dans la recherche de suspects et dans la prévention de nouveaux attentats.

"Ces programmes sont très ciblés et très sélectifs. Ils ont été mis en oeuvre pour les terroristes (présumés) les plus dangereux et ceux qui sont censés avoir les informations les plus importantes, telle que la connaissance d’une nouvelle attaque", a affirmé le patron de la CIA.

Selon Michael Hayden, dans un récent rapport du renseignement américain suggérant qu’Al-Qaïda prépare de nouvelles attaques visant les Etats-Unis, 70% des informations viennent de détenus.

Les programmes de transfert de détenus, notamment en Europe, étaient bien moins importants que certains le croient, a-t-il dit.

Selon lui, ces programmes ont fait l’objet "d’une spéculation incontrôlée".

"Le nombre réel de vols de transfert de détenus opérés par la CIA est une fraction minuscule de ce total. Et la suggestion qu’un nombre substantiel de ces 1.245 vols a servi à transporter des détenus est franchement absurde", a-t-il lancé.

"Depuis qu’il a commencé avec la capture d’Abou Zubaydah au printemps 2002, moins de 100 personnes ont été détenues dans des centres de la CIA", a-t-il assuré au sujet de ces programmes de détention secrets.

Le chef de la CIA a mis en cause un rapport du Parlement européen suggérant que sur les 1.245 vols opérés par la CIA dans l’espace européen entre 2001 et 2005, la plupart était des vols concernant des transferts de détenus.

"En plus de ces 100 personnes, le nombre de transferts - c’est à dire déplacer un terroriste (présumé) d’un point A à un point B - est faible, autour de quelques dizaines", a-t-il assuré.

Selon lui, ces vols ont pu servir à transporter des équipements, des documents ou des agents de la CIA.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :