dimanche 22 octobre 2017

Accueil du site > Informatique > Sécurité Informatique > Cybercriminalité : Israël depuis longtemps lutte contre les criminels du (...)

Cybercriminalité : Israël depuis longtemps lutte contre les criminels du net et aide les Français

Daniel Rouach, Israelvalley.com

lundi 10 septembre 2007, sélectionné par Spyworld

logo

Dans notre revue de presse du jour il est à signaler un article paru dans Le Monde (et figurant en première page). Le thème porte sur la cybercriminalité chinoise en France et aux Etats-Unis. Le Monde redécouvre la cybercriminalité internationale, combattue depuis bien longtemps en Israël.

L’auteur ne précise pas que les experts Français que nous connaissons très bien ont fait appel a des spécialistes israéliens pour renforcer les dispositifs de sécurité français. Plus d’une centaine de firmes de haut niveau sont impliquées dans ce secteur en Israël. Les firmes israéliennes sont en action en France. Elles ont le plus souvent signé des accords de confidentialité qui les obligent à ne pas communiquer sur leurs réussites.

Les responsables de haut niveau en France connaissent les israéliens qui travaillent avec une couverture américaine. Le siège social est le plus souvent aux USA mais la R&D est bien en Israël.

Le combat contre la cybercriminalité est devenu depuis bien longtemps LA PRIORITE des gouvernements et offices de sécurité israéliens. Des milliers de chercheurs et scientifiques collaborent en permanence en Israël pour lutter contre le cybercrime. Le MOSSAD qui recrute en masse à travers des publicités dans la presse étudiante en Israël possède selon des sources étrangères des équipes qui font de la veille technologique et économique et repèrent des attaques.

EN SAVOIR PLUS (1) : L’auteur de ce texte a publié un Que-sais-Je ? intitulé “Veille Technologique et Intelligence Economque”. Le livre en est à sa quatrème ré-édition.

EN SAVOIR PLUS (2) LE MONDE - “Je ne suis pas du tout surpris que l’on officialise ce qui se passe depuis des mois”, déclare le député UMP de l’Essonne, Pierre Lasbordes, auteur d’un volumineux rapport sur la sécurité des systèmes d’information, remis en novembre 2005 à Dominique de Villepin alors premier ministre, dans lequel l’élu recommandait de faire de cette question “une priorité nationale”. “Le premier site au monde attaqué, c’est le département de la défense américain, le deuxième, Microsoft, dit-il. Mais cela va concerner les groupes privés. Or nous avons beaucoup de mal à les identifier parce qu’ils n’ont pas intérêt à révéler qu’ils sont fragilisés.” La menace terroriste, au-delà des offensives récurrentes d’origine mafieuse ou des défis que se lancent des jeunes, existe. “Nous n’avons jamais décelé d’attaques terroristes, assure M. Delon, mais c’est une possibilité, dans le but d’organiser un immense désordre, qu’il ne faut pas écarter. J’observe que les réseaux terroristes ont su admirablement utiliser l’Internet pour leur propagande et pour des raisons opérationnelles.” Aujourd’hui, le désordre vient d’abord des “hackers rouges”. – Article (extraits)Isabelle Mandraud


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :