mercredi 13 décembre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > Un commissaire européen veut bloquer la diffusion sur le Web (...)

Un commissaire européen veut bloquer la diffusion sur le Web d’informations dangereuses

Le Monde, avec Reuters

lundi 10 septembre 2007, sélectionné par Spyworld

logo

A la veille d’une rencontre, mardi 11 septembre, entre des représentants du secteur Internet et des responsables de l’Union européenne lors d’un forum européen sur l’innovation et la recherche en matière de sécurité, le commissaire européen Franco Frattini a préconisé lundi le blocage des informations qui circulent sur Internet, concernant notamment la fabrication de bombes. "J’ai la ferme intention d’entreprendre une étude avec le secteur privé (...) sur les moyens technologiques d’empêcher des gens d’utiliser et de chercher des mots dangereux comme ’bombe’, ’tuer’, ’génocide’ ou ’terrorisme’", a expliqué Franco Frattini à l’agence Reuters.

Le commissaire européen à la justice et à la sécurité ne prône pas l’interdiction des forums, des analyses, des informations historiques ou des opinions, mais estime que les instructions opérationnelles devraient être bloquées sur le Web. Or, fermer un site immédiatement n’est actuellement possible que dans quelques pays membres, dont l’Italie, a précisé M. Frattini. Le sujet fait cependant débat en Allemagne après l’arrestation la semaine dernière de trois hommes soupçonnés de préparer un attentat de grande ampleur.

"RIEN À VOIR AVEC LA LIBERTÉ D’EXPRESSION"

Internet est accusé de tenir aujourd’hui une place essentielle dans le dispositif des groupes clandestins armés, en leur permettant de partager des informations, de faire le lien entre activistes ou de diffuser de la propagande. "Donner des instructions pour fabriquer une bombe n’a rien à voir avec la liberté d’expression et la liberté d’informer les gens, a expliqué M. Frattini. Le bon équilibre, à mon avis, est de donner priorité aux droits absolus et au premier de tous, le droit à la vie."

La Commission européenne devrait présenter cette proposition aux Etats membres en novembre, dans le cadre d’une série de mesures visant à lutter contre le terrorisme.

Franco Frattini, le commissaire européen à la justice et à la sécurité, a annoncé lundi 10 septembre son intention de réfléchir aux moyens de limiter la recherche sur Internet de mots jugés "dangereux". - AFP/GERARD CERLES


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :