samedi 21 octobre 2017

Accueil du site > Technologie > Galileo : les deux consortiums vont déposer lundi une "proposition (...)

Galileo : les deux consortiums vont déposer lundi une "proposition conjointe"

AFP

vendredi 17 juin 2005, sélectionné par Spyworld

logo

Les deux candidats à la concession du système européen de navigation par satellite Galileo, Alcatel-Finmeccanica d’une part et EADS-Thales d’autre part, vont déposer lundi une "proposition conjointe", a-t-on appris vendredi auprès d’un porte-parole de Galileo JU.

"Il y aura une proposition conjointe lundi midi. C’est ce qu’ils (les consortiums) ont annoncé", a déclaré à l’AFP le porte-parole Peter Marchlewski joint par téléphone.

Il a cependant insisté sur le fait que cela ne préjugeait en rien de la décision de Galileo, attendue le 27 juin, de retenir ou non cette proposition, les deux offres concurrentes restant valables jusqu’à nouvel ordre.

Le porte-parole a tenu à préciser que les deux consortiums avaient offert "une proposition conjointe" ce qui, selon lui, est "moins qu’une offre commune".

"Nous ne connaissons pas le contenu de cette proposition conjointe (...) et nous devons voir si elle est meilleure ou pas", a-t-il ajouté, en soulignant que la décision de Galileo JU serait publiée le 27 juin en début d’après-midi.

Les entreprises concernées ont jusqu’au 20 juin pour déposer une telle offre.

Il y a un mois, la Commission européenne avait reconnu qu’une "réflexion" était "en cours" sur une possible fusion des offres des deux consortiums, un scénario qui rencontre depuis le début l’opposition de l’Allemagne.

Les deux consortiums iNavSat (EADS, Thales, Immarsat) et Eurely (Alcatel, Finmeccanica, Aena, Hispasat) ont déposé des offres concurrentes pour obtenir la concession du système. Mais l’entreprise publique européenne Galileo JU a échoué par deux fois à les départager.

Galileo sera le concurrent européen du seul grand système de navigation par satellite existant aujourd’hui, le GPS américain. Le futur concessionnaire aura la charge d’exploiter Galileo pendant 20 ans et d’en tirer des recettes commerciales.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :