jeudi 14 décembre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Quatre citoyens biélorusses condamnés pour espionnage pour le compte de la (...)

Quatre citoyens biélorusses condamnés pour espionnage pour le compte de la Pologne

RIA Novosti

vendredi 14 septembre 2007, sélectionné par Spyworld

logo

La Cour suprême biélorusse a condamné quatre personnes accusées d’espionnage pour le compte des renseignements militaires polonais à des peines allant de sept à dix ans de colonie, rapporte le correspondant de RIA Novosti.

Vladimir Rousskine a été condamné à dix ans de colonie à régime renforcé, Viktor Bogdan à neuf ans, Sergueï Korniliouk et Pavel Petkevitch ont écopé chacun de sept ans de colonie.

Le tribunal les a reconnus coupables d’activités d’espionnage ayant porté préjudice à la sécurité et à la capacité défensive de la Biélorussie. Vladimir Rousskine a été en outre reconnu coupable d’avoir organisé la collecte de renseignements secrets pour le compte d’un service de renseignements étranger.

Toutes ces personnes ont été déchues de leurs grades militaires. Le tribunal a pris la décision de confisquer les pièces à conviction, dont des téléphones, une voiture et un ordinateur.

Le 15 juillet dernier, le vice-président de la Sécurité biélorusse, Viktor Vegera, a annoncé dans un entretien à la télévision nationale le démantèlement d’un réseau d’agents polonais. Selon lui, quatre citoyens biélorusses et un officier de l’armée russe en faisaient partie. Ce dernier, qui s’était auto-dénoncé au Service fédéral russe de sécurité, a comparu devant le tribunal à titre de témoin.

Selon la Sécurité, le service de renseignements polonais s’intéressait à des installations militaires stratégiques de la Biélorussie et de la Russie, à la localisation des moyens de DCA et à leur quantité et notamment de batteries antiaériennes S-300.

L’officier de l’armée de l’Air biélorusse et des troupes de la DCA Vladimir Rousskine, interpelé en janvier 2007 au moment où il s’apprêtait à franchir la frontière biélorusse en possession de matériaux secrets, est considéré par la Sécurité biélorusse comme le chef du réseau.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :