vendredi 15 décembre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Le renseignement par Viktor Zoubkov

Le renseignement par Viktor Zoubkov

RIA Novosti

vendredi 14 septembre 2007, sélectionné par Spyworld

La création du service de renseignement financier (Service fédéral de suivi financier, ou Rosfinmonitoring), structure tout à fait nouvelle, était jusque-là la tâche la plus complexe à laquelle avait été confronté Viktor Zoubkov.

Le déchaînement du crime organisé, de la corruption et du terrorisme avait obligé le président Vladimir Poutine à signer un décret approprié en novembre 2001.

Viktor Zoubkov a créé en six ans un service inconnu du public, mais puissant. Les détails concernant son activité n’ont presque pas filtré dans la société, les interviews de Viktor Zoubkov peuvent être comptées sur les doigts d’une main. L’initiative la plus connue de l’ancien directeur du Service fédéral de suivi financier permet de repérer tous ceux qui accomplissent des transactions dépassant 600.000 roubles (près de 17.000 euros). Les agents financiers sont obligés d’en informer les organes judiciaires. On peut juger de l’envergure de ce travail par le fait suivant : rien que l’année dernière, le Service fédéral de suivi financier a transmis aux organes judiciaires les données concernant 120.000 opérations douteuses pour un montant dépassant 770 milliards de roubles (22 milliards d’euros). Il est facile d’imaginer le caractère explosif de nombreux renseignements de ce genre, surtout dans le contexte de cette année électorale.

Un autre résultat important est à mettre à l’actif du renseignement financier. En 2003, seulement deux ans après la création du nouveau service, le GAFI (Groupe d’action financière contre le blanchiment d’argent) a rayé la Russie de sa liste noire.

Pour donner une idée du monstre contre lequel a combattu Viktor Zoubkov à son ancien poste, rappelons la situation réelle en matière de corruption. D’après les études internationales, en quelques années, la somme moyenne des pots-de-vin que nos hommes d’affaires distribuent aux fonctionnaires est passée de 10.000 dollars à 136.000 dollars. Selon les sondages, un Russe sur trois a déjà eu affaire à des manifestations de corruption. Les experts affirment que la somme totale d’argent payée aux fonctionnaires pour les "soudoyer" dépasse 30 milliards de dollars par an. Selon l’estimation de la fondation INDEM, pour réduire la corruption en Russie, par exemple, jusqu’au niveau enregistré en Suède, il faut travailler systématiquement en ce sens pendant 100 ans. Viktor Zoubkov a promis de raccourcir considérablement ce délai. Réussira-t-il à le faire au poste de premier ministre ?

Cet article est tiré de la presse et n’a rien à voir avec la rédaction de RIA Novosti.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :