lundi 23 octobre 2017

Accueil du site > Technologie > L’Iran teste de nouveaux chasseurs capables d’"effrayer ses (...)

L’Iran teste de nouveaux chasseurs capables d’"effrayer ses ennemis"

Lorient-lejour.com.lb

vendredi 21 septembre 2007, sélectionné par Spynews

logo

L’Iran a montré hier pour la première fois à la télévision deux exemplaires en vol de son nouvel avion de chasse Saegheh, présenté comme un appareil dernier cri capable d’« effrayer l’ennemi ».

Le ministre de la Défense Mostafa Mohammad Najjar a déclaré hier que deux chasseurs Saegheh avaient été « testés avec succès par les pilotes de l’armée de l’air ». « Cet essai a effrayé les ennemis de l’Iran », a-t-il ajouté à la télévision d’État. « L’Iran, avec son équipement et ses capacités avancées, est totalement prêt à parer toute agression éventuelle », a assuré le chef des forces armées, le général Ataollah Salehi.

C’est en septembre 2006 que l’Iran a effectué le premier essai en vol d’un Saegheh, qui constitue une variante d’un avion de chasse déjà opérationnel. Les Iraniens n’ont pas révélé le type de cet avion, mais la télévision nationale présente le Saegheh comme la nouvelle génération du chasseur Azarakhsh (la foudre), désormais construit à une échelle industrielle selon les dires de Téhéran le mois dernier. L’Iran affirme que le Saegheh a des capacités semblables à celles du F-18 américain, mais en « plus puissant ». Les images suggèrent toutefois qu’il pourrait s’agir d’un F-5 américain acheté aux États-Unis quand l’Iran était encore un allié de Washington, avant la révolution islamique de 1979.

Ces appareils seront « donnés officiellement à la force aérienne le 22 septembre », à l’occasion de la Journée de la défense sacrée, marquant l’anniversaire de la guerre déclenchée par l’Irak contre l’Iran en 1980, selon le général. Le ministre de la Défense Mostapha Mohammad Nadjar a affirmé pour sa part que le Saegheh a « fait l’objet d’une recherche, conception et construction nationale », et qu’il va « entrer en phase de production ». Téhéran dit aussi produire des chars, des véhicules blindés de transport de troupes, des missiles et des torpilles. Les experts des questions de défense jugent que l’armement iranien, modifié à partir d’éléments achetés entre autres à la Chine, n’égale en rien la technologie de l’armée américaine. L’Iran fait l’objet d’un embargo officiel sur tout achat militaire de la part des États-Unis. Les experts estiment toutefois que l’armement pourrait infliger des coups importants en ciblant des objectifs stratégiques, comme les eaux du Golfe.

L’Iran ne cesse d’affirmer qu’il est prêt à employer tous les moyens pour répondre à une agression depuis que Bernard Kouchner a déclaré dimanche qu’il fallait « se préparer au pire », à savoir « la guerre » contre Téhéran.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :