mardi 24 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > La création du SCRS moins d’un an avant l’attentat aurait nui à (...)

La création du SCRS moins d’un an avant l’attentat aurait nui à l’enquête

Presse Canadienne

samedi 22 septembre 2007, sélectionné par Spyworld

logo

La confusion entre la Gendarmerie royale du Canada et le Service canadien du renseignement de sécurité quant à leur rôle respectif aurait retardé l’enquête sur l’attentat terroriste contre un avion d’Air India en 1985, a estimé vendredi le président de la commission d’enquête sur la question.

L’ancien juge de la Cour suprême du Canada, John Major, a tiré cette conclusion vendredi alors qu’un ancien directeur du SRCS témoignait.

L’agence d’espionnage a été créée en juillet 1984, moins d’un an avant la tragédie, et la transition aurait créé de la confusion entre les divers services impliqués dans l’enquête.

M. Major a déclaré que la transition était survenue à un mauvais moment, un constat qu’a confirmé l’ancien directeur adjoint du contre-terrorisme du SCRS, Chris Scowen.

M. Scowen a indiqué que dans les mois qui ont suivi la création de l’agence d’espionnage, la confusion régnait entre les deux services qui démêlaient leurs compétences respectives et établissaient les règles de partage du renseignement.

La commission d’enquête s’est penchée cette semaine sur les relations houleuses entre la GRC et le SCRS à la suite de l’écrasement du vol 182 d’Air India qui a tué 329 personnes en juin 1985.

Plusieurs notes présentées devant la commission font état de la frustration des membres des deux organisations devant les délais dans le partage de renseignements.

Le SCRS craignait également pour la protection des sources des renseignements qu’il relayait à la GRC.

La Loi sur le Service canadien du renseignement de sécurité est entrée en vigueur en juillet 1984 et enlevait la responsabilité de la collecte des renseignements de sécurité à la GRC.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :