samedi 16 décembre 2017

Accueil du site > Défense > International > Sécurité : Un douanier ailé

Sécurité : Un douanier ailé

Radio-canada.ca

dimanche 23 septembre 2007, sélectionné par Spyworld

logo

Les autorités américaines vont commencer à utiliser, dès le printemps, un drone pour surveiller la frontière canado-américaine entre le Manitoba et les États du Minnesota et du Dakota du Nord.

Il s’agit d’un petit avion inhabité, piloté à distance, d’une envergure de 20 mètres et qui peut voler pendant 35 heures. L’appareil, qui coûte 6 millions de dollars, est équipé de caméras et de radars.

Les États-Unis utilisent déjà un tel appareil en Arizona pour surveiller la frontière avec le Mexique. Les autorités américaines veulent maintenant accroître la surveillance à la frontière canado-américaine, considérée comme une « passoire » à Washington, sur une portion de 1400 kilomètres entre l’État du Montana et le lac Supérieur.

« Le drone est plus efficace et sécuritaire pour surveiller cette portion du territoire, peu habité, et où il n’existe pas beaucoup d’infrastructures », a déclaré Michael Kostelnik, de l’agence américaine des douanes et de la protection des frontières.

Ce dernier précise que le drone aidera grandement la surveillance d’activités illégales comme le trafic de drogue, d’armes et les entrées illégales de personnes. Les États-Unis espèrent aussi prévenir d’éventuels attentats terroristes.

La salle de contrôle du drone, qui sera en fonction à partir d’avril, 2008 sera située à la base aérienne américaine de grand Forks, dans le Dakota du Nord.

Il s’agira de la quatrième base aérienne de l’agence américaine des douanes et de protection de la frontière à être aménagée le long de la frontière canado-américaine.

Les autres bases se trouvent dans l’État de Washington, de New York et du Montana. Une cinquième base de ce genre devrait être inaugurée en mai 2008 à Detroit, dans le Michigan.

Si l’expérience du drone s’avère concluante, l’utilisation de ce type d’avion téléguidé sera étendue à d’autres régions frontalières dans le nord-ouest américain.

L’appareil qui sera utilisé pour surveiller la frontière canado-américaine


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :