mercredi 18 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Un Israélien suspecté d’espionnage arrêté au Liban

Un Israélien suspecté d’espionnage arrêté au Liban

Presse Canadienne

lundi 24 septembre 2007, sélectionné par Spyworld

logo

Un ressortissant israélien suspecté d’espionnage et d’implication dans un meurtre, a été arrêté cette semaine au Liban. Dimanche, des proches de cet homme âgé de 32 ans, qui possède également la nationalité allemande, ont écarté l’idée qu’il puisse se livrer à des activités d’espionnage pour le compte de l’Etat hébreu, précisant qu’il s’était converti à l’islam il y a quelques années et nourrissait une véritable passion pour le pays du Cèdre.

"Il n’y a aucune chance" qu’il soit espion, a notamment déclaré son père Moshe Sharon à la radio israélienne en précisant que son fils n’avait eu que de bonnes intentions. "Ce garçon ne fume pas, il ne boit pas, ce n’est pas un criminel".

Daniel Sharon a été interpellé jeudi au Liban. Il était interrogé dimanche par la police militaire libanaise, selon un responsable militaire libanais.

Un représentant du gouvernement israélien a précisé sous couvert d’anonymat que Sharon ne travaillait en aucune façon pour les autorités de l’Etat hébreu.

Le ministre israélien des Transport Shaul Mofaz a de son côté déclaré dimanche à la radio israélienne que Sharon était entré au Liban de son propre chef et avait par là-même "franchi la ligne", faisant ainsi allusion à l’interdiction de visiter des pays ennemis.

A la suite de son interpellation, Sharon a démenti les allégations selon lesquelles il espionnait pour le compte d’Israël, selon des informations de presse. Il aurait déclaré à la police qu’il s’était rendu au Liban en simple touriste, qu’il était homosexuel et avait des relations avec des Libanais.

Son arrestation a eu lieu après l’interrogatoire à Beyrouth d’un agent de sécurité libanais dans le cadre d’une enquête sur l’homicide du camarade de chambre de l’homme lo, selon le quotidien libanais "Al-Akbhar". L’agent aurait affirmé être en compagnie d’un ami allemand dans un hôtel de Beyrouth au moment du meurtre. Quand les autorités ont interrogé l’ami en question, ils ont découvert qu’il s’agissait d’un Israélien qui parlait arabe et s’était rendu à plusieurs reprises au Liban, a ajouté le journal.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :