vendredi 20 octobre 2017

Accueil du site > Intelligence économique > « Je ne crois pas que les dfficultés rencontrées dans le travail en réseau (...)

« Je ne crois pas que les dfficultés rencontrées dans le travail en réseau soit spécifiquement liées à la culture française »

Cyril Bouyeure, Coordonnateur ministériel à l’intelligence économique auprès des Ministères de l’Economie et du Budget, Propos recueillis par Imen Hazgui, Easybourse.com

lundi 1er octobre 2007, sélectionné par Spyworld

logo

Afin de mener à bien la politique publique d’intelligence économique de l’Etat, a été créée à Bercy en août 2006, la fonction de coordonnateur ministériel à l’intelligence économique. Cette fonction est actuellement occupée auprès du ministère de l’Economie, des Finances et de l’Emploi et du ministère du Budget, des Comptes publics et de la Fonction publique, par Cyril Bouyeure, haut fonctionnaire spécialisé dans les questions internationales et contributeur du rapport intitulé A armes égales, remis au premier ministre à l’été 2006 par Mr Bernard Carayon. Cyril Bouyeure a accepté de nous livrer quelques précisions sur les objectifs et le déroulement des ses missions.

Pourriez-vous nous préciser quels sont les objectifs qui ont été assignés à votre fonction ?

Les objectifs varient selon les acteurs auxquels nous nous adressons : les PME, les grands groupes et les centres d’excellence technologique. En ce qui concerne les PME, nous menons essentiellement des actions de sensibilisation et de formation sur les questions d’acquisition et de protection de l’information. S’agissant des grands groupes et des centres d’excellence technologique (centres de recherche…), nous nous efforçons d’identifier les vulnérabilités et de mettre en place des politiques de diffusion des bonnes pratiques tant par rapport à la recherche que par rapport à la protection de l’information.

Sur quels sujets travaillez-vous en particulier ?

Quelles sont les grandes missions qui vous ont été assignées ?

Quel rôle joue le Groupe Permanent pour l’Intelligence Economique dans la mise en œuvre de cette politique ?

Pourriez-vous nous donner un exemple de cas de dossier d’entreprise sur lequel le GPIE a eu à traiter ?

Que représente pour vous l’intérêt d’un travail en réseau ?

Que fait le gouvernement pour développer le travail en réseau ?

Y a-t-il des pays qui vous semblent pouvoir servir de modèle en matière d’intelligence économique ?

Qu’en est-il des échanges dans le domaine de l’intelligence économique avec les pays européens ?

Selon Alain Juillet, il n’est pas normal que certains opérateurs puissent venir faire des affaires chez nous en bénéficiant de cette transparence propre aux pays européens tandis que chez eux l’accès aux mêmes informations est interdit. Aussi, l’usage du secret rime aussi avec le droit de réciprocité. Qu’en pensez-vous ?

Lire l’interview


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :