samedi 21 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > La GRC et le SCRS disent manquer de ressources pour contrer le (...)

La GRC et le SCRS disent manquer de ressources pour contrer le terrorisme

Jim Brown, la Presse Canadienne

mardi 2 octobre 2007, sélectionné par Spyworld

logo

Des responsables du Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS) et de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) ont déclaré lundi, devant la commission d’enquête sur l’attentat contre un avion d’Air India, que leurs agences n’avaient pas assez de ressources pour combattre le financement des réseaux terroristes.

Le surintendant Rick Reynolds de la GRC a indiqué que, depuis que la législation fédérale permettant de s’attaquer au financement des terroristes est entrée en vigueur, il y a six ans, le corps policier n’avait déposé que deux chefs d’accusation et que personne n’avait été condamné.

M. Reynolds a dit avoir demandé 126 employés, notamment du personnel de soutien, des analystes de renseignement et des enquêteurs de première ligne, quand l’unité de lutte au financement du terrorisme de la GRC a été créée en 2001. Toutefois, il avait seulement reçu les fonds pour embaucher 17 personnes.

Le chef du groupe d’analyse financière du SCRS, Jim Galt, a dit que son unité, actuellement composée de six personnes, pourrait facilement voir sa taille doubler, ou même tripler.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :