dimanche 10 décembre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Les USA demandent le rejet d’une plainte contre les vols (...)

Les USA demandent le rejet d’une plainte contre les vols secrets

Reuters

samedi 20 octobre 2007, sélectionné par Spyworld

logo

Le gouvernement américain a demandé vendredi à un tribunal fédéral de rejeter une plainte contre une filiale de Boeing Co accusée d’avoir contribué au transfert de suspects dans des prisons secrètes à l’étranger.

""Permettre l’examen des plaintes risquerait de dévoiler des informations très confidentielles concernant les présumées ’activités de renseignement, sources et méthodes’ de la CIA"", dit un document signé de l’Attorney general (ministre de la Justice) adjoint par interim, Jeffrey Bucholtz.

L’Union américaine des libertés civiles (ACLU) avait porté plainte en mai contre Jeppesen Dataplan Inc, l’accusant d’avoir fourni un soutien logistique à au moins 15 appareils pour 70 vols de transfert dans des prisons de pays tiers, appelés ""renditions"" par les Etats-Unis.

La plainte déposée devant un tribunal de Californie du Nord, affirme que Jeppesen a ""falsifié des plans de vol destinés aux autorités européennes de contrôle du trafic aérien afin d’éviter un examen approfondi des vols de la CIA"".

L’ACLU a porté plainte au nom de cinq hommes qui accusent la CIA de les avoir transférés dans des prisons étrangères pour y être interrogés et torturés.

""Bien que le président et d’autres responsables aient reconnu que la CIA mène un programme de détention et d’interrogatoire de terroristes, ces responsables ont refusé de confirmer ou de démentir tout détail opérationnel concernant ce programme"", a réagi vendredi le gouvernement américain.

Ces détails portent notamment sur la question de savoir ""si une entité privée ou d’autres pays ont assisté la CIA dans l’exécution du programme, les dates et les lieus de détention et d’interrogatoires et les noms de tout individu détenu et interrogé par la CIA (hormis quinze individus dont les identités ont été divulguées pour qu’ils puissent être traduits en justice)"".

Tous ces détails sont secrets et ne peuvent donc faire l’objet d’une action en justice, fait valoir le gouvernement.

""Le monde entier connaît le programme américain de ’rendition extraordinaire’ et l’invocation par le gouvernement de ’secrets d’Etat’ (...) ne constitue qu’une nouvelle tentative cynique du gouvernement de dissimuler un programme illégal et immoral"", a réagi Steven Watt, avocat de l’ACLU.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :