mercredi 18 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > La justice italienne renonce à poursuivre un militaire américain

La justice italienne renonce à poursuivre un militaire américain

Reuters

jeudi 25 octobre 2007, sélectionné par Spyworld

logo

La justice italienne a renoncé jeudi aux poursuites contre un soldat américain, jugé par contumace pour la mort d’un agent des services de renseignement en 2005 à Bagdad, au motif que l’affaire ne relève pas de sa compétence, ont rapporté des avocats.

Le soldat Mario Lozano, membre de la Garde nationale, était jugé par contumace à Rome pour avoir tué Nicola Calipari alors qu’il escortait Juliana Sgrena, une journaliste italienne détenue en otage en Irak qui venait juste d’être libérée, vers l’aéroport de Bagdad.

L’avocat italien de Lozano, Alberto Biffani, qui a été recruté par le Pentagone, a déclaré aux journalistes qu’il était "très satisfait" de cette décision.

Lozano, qui était posté à un barrage sur la route menant à l’aéroport, a dit avoir ouvert le feu sur la voiture transportant Calipari et Sgrena car son chauffeur avait ignoré ses tirs de semonce et refusé de s’arrêter.

Washington a refusé de le livrer à la justice italienne.

"Le tribunal a accédé à notre requête contestant la compétence de la cour, nous avons donc gagné", a déclaré Biffani. "Evidemment, le parquet peut faire appel", a-t-il ajouté.

"ABSOLUMENT INCOMPREHENSIBLE"

Le soldat a imputé à la journaliste la mort de l’agent secret, car, selon lui, elle s’est mise dans une situation l’exposant à un enlèvement. "A cause d’elle, j’ai porté le deuil d’une autre famille", a-t-il déclaré dans un entretien accordé à Reuters en mai.

La journaliste du quotidien Il Manifesto, a déclaré que la décision de la justice italienne de ne pas juger le militaire américain "était absolument incompréhensible".

"Cela a été difficile car les Américains ont dressé de nombreux obstacles", a-t-elle dit. "Mais pour nous, Italiens, renoncer à ce que nous aurions pu faire pour connaître la vérité est un déni de la souveraineté italienne et je trouve cela très grave", a-t-elle ajouté.

Le tribunal a deux mois pour rendre public les détails de sa décision. Selon Biffani, ses arguments selon lesquels "Lozano appartient aux forces armées américaines" et bénéficie à ce titre d’une "immunité" ont convaincu la cour.

Cette décision de la justice italienne devrait contribuer à apaiser les relations entre les Etats-Unis et l’Italie. Les deux pays considèrent le décès de Calipari comme un accident mais Rome a reproché à l’armée américaine d’avoir placé des soldats inexpérimentés à ce barrage.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :