mercredi 13 décembre 2017

Accueil du site > Défense > International > Une alliance militaire Russie-Chine-Inde impossible pour le (...)

Une alliance militaire Russie-Chine-Inde impossible pour le moment

RIA Novosti

vendredi 26 octobre 2007, sélectionné par Spyworld

logo

Une alliance politico-militaire entre la Russie, la Chine et l’Inde est impossible dans un proche avenir en raison des graves divergences dans les positions de ces pays, y compris sur la question de la non-prolifération nucléaire, a estimé vendredi à Moscou l’expert russe Sergueï Lounev.

"A l’étape actuelle des relations tripartites entre la Russie, l’Inde et la Chine, il n’est même pas question de former une alliance politico-militaire plein format en raison des contradictions objectives dans la politique extérieure de chacun des membres de cette "troïka" sur le continent asiatique", a déclaré Sergueï Lounev, professeur à la chaire d’études orientales de l’Institut des relations internationales de Moscou (MGuIMO), lors d’un duplex Moscou-Pékin, organisé vendredi par RIA Novosti.

Le politologue russe a cité le problème des armements nucléaires parmi les contradictions. Et de rappeler que la Russie et la Chine préconisent par exemple le respect du régime de non-prolifération des armes nucléaires, alors que l’Inde cherche à renforcer son potentiel militaire, y compris dans le domaine nucléaire.

Qui plus est, a poursuivi M. Lounev, le format actuel de la coopération tripartite n’empêche pas l’Inde de développer son potentiel nucléaire, et New Delhi ne se montre pas désireux de former des structures conjointes à vocation militaire avec Moscou et Pékin.

L’expert a cité à titre d’exemple le refus de l’Inde de modifier son statut d’observateur auprès de l’Organisation de coopération de Shanghai (OCS) et de participer aux exercices militaires conjoints de cette alliance politique.

Selon M. Lounev, les trois pays ne pensent même pas à une alliance politico-militaire car ils sont, de toute évidence, pleinement "satisfaits de l’actuel état de leur coopération, notamment du fait que l’actuel format de leurs relations tripartites ne revêt qu’un caractère purement consultatif et se limite à la mise en oeuvre de projets économiques conjoints".


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :