lundi 11 décembre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > Des terroristes de 15 ans en Grande-Bretagne

Des terroristes de 15 ans en Grande-Bretagne

Laurent Suply, le Figaro

lundi 5 novembre 2007, sélectionné par Spyworld

logo

Le patron du MI5, le service de sécurité intérieure britannique, s’inquiète des dernières mutations d’al-Qaida pour cibler le Royaume-Uni.

« A l’heure où je vous parle, les recruteurs terroristes ciblent de façon méthodique et délibérée des jeunes et des enfants dans notre pays ». C’est Jonathan Evans, le nouveau patron du MI5 britannique, qui a dressé ce constat lundi (lire l’intégralité de son discours). Le directeur des services de renseignement et de sécurité intérieure a souligné que cette année, ses agents ont constaté l’implication d’adolescents de 15 ou 16 ans dans des activités terroristes. Selon Evans, al-Qaida et les mouvances du terrorisme islamiste se chargent de « radicaliser, d’endoctriner et de dresser des personnes jeunes et vulnérables à commettre des actions terroristes ».

Outre ce phénomène inquiétant, le patron du MI5 a dressé un portrait global d’al-Qaida en 2007. Tout d’abord, il estime que les effectifs du terrorisme islamiste ont largement augmenté sur le sol britannique. Là où l’ancienne directrice du MI5 évoquait en 2006 le chiffre de 1.600 membres, Evans estime qu’al-Qaida peut à l’heure actuelle compter sur 2.000 soldats.

Russes et Chinois en embuscade

Il ajoute que l’un des dangers futurs est une concurrence acharnée entre les branches locales de la « franchise » al-Qaida. Jusqu’à maintenant, les attaques lancées contre le Royaume-Uni répondaient à un même modus operandi : des actions violentes conçues et organisées par le noyau dur d’al-Qaida caché dans les zones tribales du Pakistan, et menées sur le sol britannique par des jeunes anglais souvent issus des minorités ethniques. Mais Evans estime qu’il n’y a « aucun doute » sur le fait qu’al-Qaida en Irak souhaite elle aussi mener des attaques hors d’Irak. « Aucun doute » de même, que des nouveaux camps d’entraînement installés dans la corne de l’Afrique se préparent à attaquer spécifiquement le Royaume-Uni.

Si al-Qaida reste la menace numéro 1 pour la sécurité des citoyens britanniques, le MI5 a une autre inquiétude : l’espionnage étatique n’a pas disparu pour autant, ni même diminué. Et de citer notamment la Chine et la Russie, enclins à dépenser beaucoup de temps et d’argent pour dérober des technologies sensibles, notamment grâce aux nouvelles armes de la guerre informatique.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :