lundi 23 octobre 2017

Accueil du site > Défense > International > Des experts américains engagent le démantèlement des installations (...)

Des experts américains engagent le démantèlement des installations nucléaires nord-coréennes

Le Monde, avec AP et AFP

mardi 6 novembre 2007, sélectionné par Spyworld

logo

Les experts américains ont engagé, lundi 5 novembre, le processus de démantèlement de l’arsenal nucléaire de la Corée du Nord sur le site du réacteur atomique de Yongbyon, a annoncé le département d’Etat.

"C’est une première étape positive dans le processus", a déclaré Tom Casey, porte-parole du département d’Etat."L’idée du démantèlement est de créer une situation dans laquelle il sera très difficile de remettre ces installations en marche, et certainement très coûteux", avait pour sa part déclaré samedi le négociateur américain chargé de ce dossier, Christopher Hill.

DÉMANTÈLEMENT COMPLET PRÉVU À PARTIR DE 2008

Depuis la signature d’un accord le 13 février à Pékin à l’occasion de négociations marathon à six pays (les deux Corées, la Chine, les Etats-Unis, le Japon, la Russie), Pyongyang a offert un gage de sa bonne volonté au mois de juillet en arrêtant son réacteur de Yongbyon, seul capable de fournir du plutonium. La Corée du Nord, qui a fait exploser sa première bombe atomique il y a un an, avait alors accepté d’abandonner son programme nucléaire en échange de fournitures énergétiques. Selon les experts, elle disposerait de 45 à 65 kg de plutonium et serait en mesure de produire douze bombes.

Au terme d’une nouvelle session de négociations à six en septembre à Pékin, la Corée du Nord a également accepté de désactiver, d’ici au 31 décembre, l’ensemble de ses trois réacteurs de Yongbyon, dont son réacteur expérimental de 5 mégawatts. D’ici à cette date, Pyongyang doit également fournir une liste complète de ses programmes, avant un démantèlement complet prévu à partir de l’année prochaine.

Image satellite prise le 5 janvier 2006 du réacteur nucléaire de Yongbyon, au nord de Pyongyang. - Reuters/DIGITAL GLOBE

L’émissaire américain Christopher Hill lors d’une conférence de presse à Séoul, le 2 novembre 2007. - REUTERS/HAN JAE-HO


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :