lundi 11 décembre 2017

Accueil du site > Technologie > Grande Bretagne : Le Parlement accepte les cartes d’identité

Grande Bretagne : Le Parlement accepte les cartes d’identité

Nouvelobs.com

mercredi 29 juin 2005, sélectionné par Spyworld

Le Parlement britannique a donné son accord au projet controversé de cartes d’identité biométriques défendu par le gouvernement de Tony Blair.

Le projet du gouvernement de Tony Blair d’introduire les premières cartes d’identité en Grande-Bretagne depuis plus d’un demi-siècle a franchi un grand pas mardi 28 juin en obtenant le soutien du Parlement, malgré l’opposition de certains députés travaillistes. Le vote de mardi représentait le premier test du troisième mandat du Premier ministre britannique Tony Blair, 314 députés ont adopté le texte controversé et 283 ont voté contre. Au nom de l’atteinte aux libertés civiles, une vingtaine d’élus travaillistes ont rejoint les conservateurs pour refuser la carte d’identité qui inclura des détails biométriques, telles qu’un scanner de l’iris ou encore des empreintes digitales électroniques. Tony Blair a défendu l’initiative destinée à mieux lutter contre les fraudes, l’immigration clandestine et surtout le terrorisme.

93 livres

Le ministère de l’Intérieur a précisé que le projet coûterait environ 93 livres (139 euros) à chaque Britannique pour l’achat d’un nouveau passeport et d’une nouvelle carte d’identité alors que la London School of Economics avait estimé ce coût entre 170 et 300 livres (255 à 450 euros) par citoyen.

Le ministre de l’Intérieur Charles Clarke a écarté mardi les critiques sur le coût du projet et a ajouté que les cartes d’identité ne seraient pas obligatoires avant le vote d’une loi supplémentaire. "Les propositions du ministère de l’Intérieur représente une rupture fondamentale dans l’équilibre entre citoyens et l’Etat", a déclaré David Davis, porte-parole des conservateurs pour les affaires intérieures. "Elles sont non seulement excessives mais aussi coûteuses. Non seulement anti-libérales mais aussi impraticables. Non seulement inutiles mais inexploitables", a-t-il jugé.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :