lundi 23 octobre 2017

Accueil du site > Défense > International > Nouveau report du tir de la fusée Ariane 5 à Kourou

Nouveau report du tir de la fusée Ariane 5 à Kourou

AFP

lundi 12 novembre 2007, sélectionné par Spyworld

logo

Le tir du lanceur européen Ariane 5 (la version lourde, capable d’emmener près de 10 tonnes de satellites) a de nouveau été reporté lundi sine die, a-t-on appris conjointement auprès du Cnes (Centre national d’Etudes Spatiales) et d’Arianespace.

"A la suite d’une anomalie apparue au cours des opérations de préparation au remplissage du lanceur d’Ariane 5, la chronologie du lancement a été interrompue. Une nouvelle date de lancement sera communiquée dès que possible", a indiqué Arianespace dans un communiqué.

"Hier nous avons ramené Ariane V sur son pas de tir. Nous avons commencé à remplir l’étage supérieur cryotechnique, mais lorsqu’il s’est agi de remplir le réservoir d’hydrogène, des difficultés sont apparues, à savoir que les pressions n’étaient pas comme elles auraient dû être, a déclaré à l’AFP le PDG d’Arianespace Jean-Yves Le Gall.

"Nous avons décidé d’arrêter la procédure de remplissage afin de comprendre ce qui se passe", a-t-il ajouté.

"Je pense que dans les heures qui viennent nous aurons une explication à partir de laquelle il faudra décider si nous faisons une nouvelle tentative demain, ce qui est quand même relativement probable, ou si nous devons prendre plus de temps", a-t-il encore dit.

Le tir avait déjà été repoussé vendredi en raison "d’un problème technique sur l’un des EAP (étage accélérateur à poudre), dont l’un des boîtiers d’alimentation" avait "donné des signes de mauvais fonctionnement", avait alors déclaré M. Le Gall.

"Nous avions totalement compris et corrigé ce qui s’était passé sur l’équipement de vendredi", a assuré lundi le patron d’Arianespace.

Au cours de cette mission, la cinquième de l’année, Ariane 5 doit mettre sur orbite deux satellites de télécommunications, l’un pour le ministère britannique de la Défense et l’autre pour l’opérateur brésilien Star One.

Le satellite Skynet 5B, construit par Astrium, filiale du groupe européen d’aéronautique et de défenses EADS, fournira des télécommunications sécurisées aux armées britanniques, à l’Otan et à des pays utilisant déjà les précédents satellites Skynet.

Le programme Skynet 5, qui représente une mise à jour complète des équipements de télécommunications des forces armées britanniques, comprend le lancement de trois sattelites, pour un coût global de 3,6 milliards de livres (5,5 milliards d’euros) jusqu’en 2020.

Le second satellite, Star One C1, construit par le groupe franco-italien Thales Alenia Space, est le 7e confié par le Brésil au lanceur européen. Il servira à fournir des services de télécommunications pour l’internet à haut débit en Amérique latine et entre l’Amérique du Sud et l’Amérique du Nord.

L’opérateur brésilien Star One est une filiale spécialisée dans les satellites du groupe mexicain de télécommunications Telmex.

Le lancement aurait dû avoir lieu ce lundi dans une fenêtre comprise entre 19h06 à 20h00, heure de Kourou (23H06 - 24H00 à Paris).


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :