mercredi 13 décembre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > La police secrète danoise voulait recruter un homme soupçonné de (...)

La police secrète danoise voulait recruter un homme soupçonné de terrorisme

AFP

mardi 13 novembre 2007, sélectionné par Spyworld

logo

Un Danois d’origine turque, arrêté par le service de renseignement de la police (PET) pour avoir appelé à prendre en otages des Danois à l’étranger, a été approché par le même service qui avait tenté de le recruter, rapporte mardi le quotidien Politiken.

L’homme de 22 ans a été arrêté dimanche pour avoir appelé à kidnapper des ressortissants danois en Turquie, en Syrie, au Pakistan et en Afghanistan afin d’obtenir la libération de deux terroristes présumés, âgés de 21 et 22 ans, qui se trouvent actuellement en détention préventive au Danemark.

Ces deux hommes font partie d’un groupe de huit individus âgés de 19 à 28 ans, d’origine afghane, pakistanaise, somalienne et turque, soupçonnés d’avoir planifié une action terroriste au Danemark ou à l’étranger et d’avoir des contacts avec des dirigeants du réseau Al-Qaeda.

Or, selon le quotidien Politiken, le Danois d’origine turque arrêté dimanche avait été approché par le PET qui l’aurait chargé d’infiltrer ce groupe. Son arrestation serait due à son refus de collaborer avec la police secrète, affirme le journal.

Deux agents de PET l’avaient rencontré une semaine plus tôt dans une chambre d’hôtel à Copenhague, lui offrant un voyage en Turquie, de l’argent pour passer un permis de conduire de chauffeur de taxi et l’accélération de la procédure de visa pour sa femme turque de 18 ans restée en Turquie, raconte Politiken.

L’homme a enregistré la conversation avec son téléphone portable, à l’insu des agents. L’enregistrement a été remis à Politiken par ses proches après son arrestation.

Dans un commentaire à Politiken, le chef de PET Jacob Scharf a affirmé que son service « dans le cadre de son travail visant à prévenir et à contrecarrer des menaces terroristes (...) recrute des sources dans les milieux extrémistes et offre assistance, compensations et honoraires » à ces sources.

Le jeune homme, qui a plaidé non coupable, a été placé lundi en détention provisoire pour 14 jours.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :