lundi 23 octobre 2017

Accueil du site > Défense > International > Le lancement d’Ariane 5 prévu mercredi après deux reports

Le lancement d’Ariane 5 prévu mercredi après deux reports

Reuters

mardi 13 novembre 2007, sélectionné par Spyworld

logo

Après deux reports, le lancement de la 35e fusée Ariane 5 est désormais prévu mercredi soir, de la base spatiale de Kourou, en Guyane française.

Le lanceur européen mettra en orbite le satellite de communications militaires Skynet 4B, pour le compte du ministère britannique de la Défense, et le satellite de télécommunications Star One C1, pour l’opérateur brésilien Star One.

Après un premier report vendredi en raison d’une anomalie sur un équipement électrique d’un booster à poudre, un second report est intervenu lundi à cause "de l’obstruction partielle, par du givre, des canalisations servant au remplissage en hydrogène" du troisième étage de la fusée, a expliqué Jean-Yves Le Gall, P-DG d’Arianespace.

"Lorsqu’on envoie l’hydrogène dans le réservoir, il faut que cet hydrogène soit totalement sec. Il passe dans un piège à eau, qui est très froid, pour provoquer la condensation de la vapeur d’eau", a-t-il expliqué.

"On doit enlever toutes les traces d’eau sur les filtres et mercredi on repart en vol", a-t-il ajouté.

Lors de ce 179e vol d’Ariane, le lanceur européen doit décoller avec plus de 9,5 tonnes de fret - le poids des deux satellites et des adaptateurs - soit un nouveau record de masse mise en orbite de transfert géostationnaire, selon EADS Astrium, le constructeur d’Ariane 5.

Le satellite Skynet 5B a été construit par Astrium Services, filiale du groupe européen d’aéronautique et de défense EADS, pour assurer des communications militaires sécurisées.

Réalisé par l’industriel franco-italien Thales Alenia Space, le satellite Star One C1 doit fournir des services de téléphonie, télévision, radio, transmissions de données et internet sur l’Amérique du Sud, l’Amérique centrale et la Floride.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :