mardi 12 décembre 2017

Accueil du site > Défense > International > Des missiles russes livrés à la Biélorussie en réponse au déploiement de (...)

Des missiles russes livrés à la Biélorussie en réponse au déploiement de l’ABM américain (Vedomosti)

Ria Novosti

jeudi 15 novembre 2007, sélectionné par Spyworld

logo

L’armée biélorusse prévoit de se doter de missiles russes Iskander vers 2020, en réponse aux projets de déploiement d’éléments du système de défense antimissile (ABM) américain en Europe, lit-on jeudi dans le quotidien Vedomosti.

Le général Vladimir Zaritski, commandant des Troupes de missiles et d’artillerie des forces armées russes, a déclaré mercredi aux journalistes que la Russie pourrait livrer à la Biélorussie des missiles opérationnels tactiques ultramodernes Iskander. Il a ainsi réagi à la déclaration du colonel Mikhaïl Pouzikov, son homologue biélorusse, selon laquelle une brigade de missiles biélorusse pourrait être rééquipée en Iskander avant 2020. Ce processus commencera avant 2015 et les missiles seront livrés aux prix intérieurs russes. Selon Vladimir Zaritski, la vente de missiles Iskander à la Biélorussie pourrait être une réponse aux projets de déploiement de missiles du système de défense antimissile américain en Europe.

Les militaires biélorusses avaient déjà évoqué en 2003 la possibilité de livrer à la Biélorussie ce type de missiles, dont la version destinée à l’exportation a une portée de 280 km, mais c’est la première fois que les plans concrets sont annoncés par les deux parties, fait savoir une source au ministère russe de la Défense.

L’armée russe dispose déjà d’une division de missiles Iskander. Cinq brigades de missiles en seront dotées avant 2015. Mais pour l’instant, leur fabrication en série se heurte à des difficultés, c’est pourquoi les délais de rééquipement ont été maintes fois allongés, a indiqué une source proche de l’industrie d’armement.

Même le coût approximatif d’une batterie de missiles Iskander n’a jamais été cité dans la presse, affirme Konstantin Makienko, expert du Centre d’analyse des stratégies et de technologies. D’après une source proche de l’industrie de construction de missiles, le coût d’une brigade de ce type de missiles (12 rampes de lancement) est de 200 à 300 millions de dollars. Le châssis onéreux des Iskander est construit à l’usine de tracteurs à roues de Minsk, ce qui diminue le coût du système de missiles pour l’armée biélorusse, estime Konstantin Makienko. Du point de vue de la solvabilité, la Biélorussie est en mesure de payer ces missiles, d’autant que leur livraison s’étendra sur plusieurs années, estime l’expert.

En 2006, la Russie a livré à la Biélorussie un système de missiles DCA longue portée S-300, mais Minsk n’a payé que leur réparation, soit 10 millions de dollars. Selon Alexandre Alessine, expert militaire biélorusse, les missiles Iskander seront livrés aux mêmes conditions que les S-300 et, en cas de rupture de l’alliance militaire entre Moscou et Minsk, ces missiles seront rapatriés en Russie. Une brigade de missiles Iskander, avec une portée de seulement 280 km (l’armée russe sera dotée de missiles dont la portée sera augmentée), visera l’ensemble des installations militaires polonaises situées dans l’Est de la Pologne et sera un bon moyen de dissuasion, indique Alexandre Alessine.

Cet article est tiré de la presse et n’a rien à voir avec la rédaction de RIA Novosti.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :