mercredi 18 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > La Maison Blanche approuve les réformes des services de renseignements

La Maison Blanche approuve les réformes des services de renseignements

Xinhuanet

jeudi 30 juin 2005, sélectionné par Spyworld

logo

Le président George W. Bush a approuvé mercredi de nouvelles mesures recommandées par une comission présidentielle, qui visent à renforcer les services de renseignements américains, dont la création au sein du FBI d’un service spécialisé dans la lutte contre le terrorisme.

Le président Bush a accepté 70 des 74 recommandations faites par la Commission sur la capacité du renseignement américain concernant les armes de destruction massive, créée en mars 2004. Selon la Maison Blanche, trois recommandations sont encore sous évalution et une autre non identifiée a été rejetée.

"Il s’agit d’un renforcement fondamental de notre capacité en matière de renseignements", a indiqué Fran Townsend, conseillère présidentielle pour la sécurité intérieure.

Selon ces recommandations, M. Bush a ordonné la création au sein du FBI (police fédérale) d’un "Service de la sécurité nationale" spécialisé dans la collecte de renseignements pour lutter contre le terrorisme.

Le président américain a également donné son feu vert au gel des biens financiers américains de tous les individus et compagnies ayant des affaires avec les entités en Iran, en République populaire démocratique de Corée (RPDC) et en Syrie.

Dans son rapport final publié en mars dernier, la comission du renseignement critique les 15 agences de renseignements des Etats- Unis pour leurs "lacunes majeures en matière de renseignements" avant la guerre en Irak, affirmant que "beaucoup au sein de ces agences n’acceptent pas la conclusion à laquelle nous sommes parvenus après une année d’enquête, selon laquelle les services de renseignements doivent subir des changements fondamentaux s’ils veulent pouvoir faire face aux menaces du 21e siècle".

Parallèlement, la comission a proposé un élargissement de la compétence de John Negroponte, nouveau directeur du renseignement national, pour chapeauter ces 15 agences.

La Commission a par ailleurs appelé à la création d’un "Centre national pour la contre-prolifération" chargé de coordonner la collecte et l’analyse des renseignements sur les armes nucléaires, biologiques et chimiques.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :