lundi 11 décembre 2017

Accueil du site > Défense > France > Les députés adoptent un budget de la Défense en très légère (...)

Les députés adoptent un budget de la Défense en très légère hausse

AFP

jeudi 15 novembre 2007, sélectionné par Spyworld

logo

L’Assemblée nationale a adopté dans la nuit de mercredi à jeudi les crédits de la "mission Défense" du projet de loi de finances 2008 qui s’élèveront à 36,78 milliards d’euros, en hausse de 1,36% sur 2007.

Ce budget, qualifié de "budget de transition" sur tous les bancs et par le ministre de la Défense Hervé Morin lui-même, a été adopté avec les voix de la majorité, l’opposition s’abstenant.

"Notre outil de défense est à la veille de mutations majeures", a souligné M. Morin à la tribune, rendant un hommage appuyé à son prédécesseur, Michèle Alliot-Marie, qui a "su pendant cinq ans défendre les crédits de la Défense".

Le budget 2008 de la Défense est le dernier de la loi de programmation militaire (LPM) 2003-2008 qui "pour la première fois peut-être dans l’histoire de la République" aura été respectée, a-t-il fait valoir.

Quant au budget 2009, il sera le premier d’une nouvelle LPM et résultera du nouveau Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale attendu en mars, d’une revue des programmes d’armement en cours et de la revue générale des politiques publiques (RGPP).

M. Morin a rappelé que 6.037 emplois équivalent temps plein seraient supprimés en 2008 sur un total de 320.500 fonctionnaires, permettant "un effort sans précédent" de 102 millions d’euros en faveur de la condition militaire.

"Vous présentez un budget en hausse optiquement mais, compte tenu de l’inflation, il est en réalité en baisse de 250 millions d’euros", a dénoncé la députée (PS) Patricia Adam.

Ce n’est "ni Waterloo, ni Verdun", a estimé pour sa part le président (UMP) de la Commission de la Défense Guy Teissier.

L’ensemble du budget du ministère de la Défense atteindra 48,07 milliards d’euros en 2008 contre 47,52 en 2007.

Il compte également les missions "Anciens combattants, mémoire et lien avec la nation", dont le budget a déjà été adopté, et les missions "Sécurité" (gendarmerie nationale) et "Recherche et enseignement supérieur", dont l’examen est prévu vendredi.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :