mercredi 18 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Somalie : Un fonctionnaire du renseignement assassiné à Mogadiscio

Somalie : Un fonctionnaire du renseignement assassiné à Mogadiscio

AFP

dimanche 18 novembre 2007, sélectionné par Spyworld

logo

Des hommes armés ont assassiné vendredi un fonctionnaire des services de renseignement somaliens à Mogadiscio, où les forces de sécurité combattent des rebelles islamistes, a-t-on appris auprès de la police et d’un témoin.

Un membre du Service de sécurité national, Hassan Abdi Mohamed, a été tué par balles, touché à la tête et l’épaule, dans le quartier de Yaqshid, une des zones les plus dangereuses du nord de Mogadiscio, selon ces sources.

"Nous enquêtons sur cet incident et nous espérons que les assaillants seront présentés devant la justice", a déclaré une source policière, requérant l’anonymat.

Un témoin, Hassan Mohamed, a déclaré que la victime avait été abattue devant une mosquée, peu après les prières du vendredi. "Les assaillants se sont enfuis avant que les policiers n’encerclent les lieux", a-t-il expliqué à l’AFP.

Depuis le début de l’année, plusieurs fonctionnaires gouvernementaux ont été tués.

Fin 2006, l’armée éthiopienne est intervenue aux côtés des forces du gouvernement somalien, lui permettant de mettre en déroute les forces des tribunaux islamiques qui avaient pris le contrôle pendant quelques mois de la majeure partie du centre et du sud de la Somalie.

Le ministère éthiopien des Affaires étrangères avait estimé mercredi que la situation sécuritaire s’améliorait dans Mogadiscio après l’opération de ratissage lancée lundi dans le quartier du plus grand marché de la capitale.

Le Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) avait annoncé mardi que quelque 173.000 personnes avaient fui Mogadiscio au cours des deux dernières semaines, en raison des combats.

Par ailleurs, l’Union européenne (UE), l’un des plus importants donateurs d’aide à la Somalie, a demandé au président Abdullahi Yusuf Ahmed d’autoriser trois stations de radio de Mogadiscio à reprendre leurs émissions.

Les forces gouvernemantales somaliennes avaient ordonné au début de cette semaine à Radio Shabelle, Radio Banadir et Radio Simba, accusées d’attiser le conflit dans la capitale, d’interrompre leurs émissions.

"L’Union européenne rappelle que la liberté de la presse est un principe fermement soutenu par l’UE et sans lequel aucune perspective de démocratie ou de réconciliation n’est possible", a déclaré l’UE dans un communiqué rendu public à Nairobi.

Le gouvernement somalien a ignoré les appels des organisations de defense des droits de l’homme et des gouvernements étrangers lui demandant de lever les lourdes restrictions à la liberté de la presse imposées en Somalie.

Cette année, au moins huit journalistes ont trouvé la mort en Somalie, qui est en 2007 le second pays le plus dangereux après l’Irak pour les journalistes, selon le Comité de protection des Journalistes, basé à New York.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :