dimanche 22 octobre 2017

Accueil du site > Défense > International > Boeing réussit la première récupération d’un drône par un sous-marin (...)

Boeing réussit la première récupération d’un drône par un sous-marin en plongée

Corlobe.tk

mardi 27 novembre 2007, sélectionné par Spyworld

logo

Boeing a démontré avec succès pour la première fois qu’un drône sous-marin peut être récupéré par un sous-marin avançant en plongée, ouvrant de nouvelles possibilités d’opérations navales.

Lors de récents essais, un sous-marin nucléaire d’attaque de l’US Navy a lancé un drône AN/BLQ-11 par l’un de ses tubes lance-torpilles. Le véhicule, anciennement baptisé Long-term Mine Reconnaissance System [1] (LMRS), est ensuite retourné vers le sous-marin, où le bras robotisé du système l’a récupéré et fait rentrer dans le sous-marin.

"Avec ce récent succès, Boeing a franchi un autre pas important dans le développement des drônes sous-marins en démontrant que le drône peut revenir vers le sous-marin et être récupéré par un bras robotisé," a déclaré Dan Jones, directeur de Boeing Advanced Information Systems, une filiale de Boeing Space and Intelligence Systems. "Cette étape représente un nouveau pas important pour l’US Navy et ouvre la porte à un tout nouveau type de missions sous-marines."

Les essais à la mer du drône suivent de précédentes évaluations pendant lesquelles Boeing et la Navy ont prouvé que le drone pourrait revenir vers le sous-marin et s’amarrer au bras robotisé du système, alors que le sous-marin avançait en plongée.

Cette étape a été réussie lors de la première tentative sur un SNA de l’US Navy et répétée 2 jours plus tard lors de la deuxième tentative. Le système AN/BLQ-11 a montré tous les éléments exigés pour le lancement et la récupération complète d’un drone sous-marin. L’US Navy a atteint tous les objectifs des essais en la moitié du temps prévu.

L’AN/BLQ-11 a aussi effectué plusieures manoeuvres complexes pendant les essais, dont la tenue de poste et ce qu’on appelle "l’ombre du sous-marin" où le drone suit en plongée le sous-marin hôte comme son ombre. Les performances du véhicule et du système, jugées solides et prévisibles pendant tous les essais, confortent la décision de la Navy de chercher à déployer à bord de sous-marins des drones sous-marins d’un diamètre de 533 mm.

Le bureau des drones sous-marins de l’US Navy avait sélectionné Boeing en 1999 pour travailler sur le programme LMRS, aujourd’hui appelé le système AN/BLQ-11. Le AN/BLQ-11 est conçu pour être lancé depuis un tube lance-torpille du sous-marin hôte pour surveiller détecter et recueillir en plongée des données sur des menaces sous-marines comme des mines qui pourraient poser des risques importants pour les marins. Après avoir terminé sa mission, le véhicule rentre et s’amarre à un bras robotisé qui sort d’un autre des tubes lance-torpille du sous-marin hôte pour être rentré à bord par le tube utilisé pour le lancement. Le système permet aux opérateurs de récupérer les données du véhicule et de le préparer pour un nouveau lancement. Notes :

[1] Système de reconnaissance anti-mines de longue durée.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :