lundi 23 octobre 2017

Accueil du site > Terrorisme > France > La CIA et la DGSE ont établi une structure secrète antiterroriste

La CIA et la DGSE ont établi une structure secrète antiterroriste

Presse Canadienne

lundi 4 juillet 2005, sélectionné par Spyworld

logo

La CIA et son équivalent français, la Direction Générale de la Sécurité Extérieure (DGSE), ont établi un centre secret à Paris pour coopérer étroitement dans la lutte contre le terrorisme, affirme dimanche le Washington Post.

Cette structure, dénommée « Alliance Base », a été créée en 2002 pour « analyser les mouvements transnationaux des terroristes présumés et lancer des opérations pour les capturer ou les espionner », résume le quotidien.

Cette coopération a notamment permis d’interpeller le 3 juin 2003 un Allemand converti à l’islam, Christian Ganczarski, considéré comme « l’un des plus importants membres européens d’Al-Qaeda vivants » et incarcéré en France, selon le Post.

Notant que l’existence d’« Alliance Base » n’avait « jusqu’à présent pas été dévoilée », le Post précise que, contactées, ni la CIA ni l’ambassade de France à Washington n’ont voulu commenter cette information.

Interrogés par le quotidien, des responsables américains du renseignement se félicitent de l’excellente coopération entre les deux pays contre le terrorisme, malgré les tensions créées par la guerre en Irak.

C’est « l’une des meilleures au monde », souligne John McLaughlin, ancien directeur intérimaire de la CIA. Les Français « collaborent autant avec nous que les Britanniques et parfois plus, si vous le leur demandez », précise, sous le couvert de l’anonymat, un autre responsable. La France aurait ainsi interpellé quelque 60 suspects, certains avec l’aide de la CIA, depuis la fin 2001, indique un ancien de l’agence américaine.

« J’ai de bons rapports avec la CIA et le FBI », déclare pour sa part le juge antiterroriste français Jean-Louis Bruguière au Post.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :