samedi 21 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Plusieurs accusations d’ « espionnage chinois » en Europe

Plusieurs accusations d’ « espionnage chinois » en Europe

Bjinformation.com

mardi 5 juillet 2005, sélectionné par Spyworld

Certains pays d’Europe ont soudainement multiplié les reportages sur le soi-disant « espionnage chinois ». À la fin avril, une étudiante chinoise soupçonnée d’espionnage industriel en France a soulevé l’indignation. Le 9 mai, les médias suédois ont inventé l’affaire d’un chercheur chinois soupçonné d’espionnage à Carolinska. Le 11 mai, l’Agence France-Presse et un réseau d’information belge ont parlé d’un prétendu réseau d’espionnage économique chinois à l’université de Louvain.

Apparemment, on rencontre des espions chinois partout en Europe.

Toutes les sources d’information sont anonymes

Toutes ces histoires présentent des points communs : les auteurs restent toujours dans l’anonymat, les informations fournies sont difficiles à justifier, et les critiques visent directement et avec des desseins inavoués le gouvernement chinois. Vu que les personnes qui font l’objet de ces reportages travaillent dans des instituts de recherche connus et en relation étroite avec la Chine, ces affaires ont eu des répercussions fâcheuses, portant atteinte à l’image de la Chine en Europe et affectant la carrière des chercheurs et étudiants chinois.

En ce qui concerne les raisons de ces attaques, le conseiller à l’éducation, Sun Ling, de l’ambassade de Chine en Suède a indiqué : « L’essor vigoureux de l’économie chinoise n’est pas agréable pour un petit nombre de gens qui pensent que le progrès si rapide de la Chine dépend sans aucun doute de moyens injustifiés comme le vol de techniques occidentales. En observant de près l’évolution des affaires récentes, on voit qu’il y a une volonté de discrimination et de démonétisation de la Chine. »

Calomnier en profitant du textile

Il est à noter que le tapage sur l’ « espionnage chinois » coïncide avec les frictions sur le textile. Profitant de cette occasion, certains journaux ont même exagéré les faits, affirmant que « la Chine est un pays copieur ». La montée incessante de la Chine amène évidemment des forces occidentales à afficher une certaine étroitesse d’esprit et à craindre que la Chine ne devienne un concurrent industriel et commercial pour l’Europe.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :