jeudi 19 octobre 2017

Accueil du site > Défense > France > Hausse des commandes d’armement français à l’exportation en (...)

Hausse des commandes d’armement français à l’exportation en 2006

Reuters

mercredi 5 décembre 2007, sélectionné par Spyworld

logo

L’industrie de l’armement française a enregistré une hausse de ses prises de commandes à l’exportation en 2006 ainsi qu’une progression de ses livraisons à l’étranger mais sa part de marché mondiale a continué de reculer, annonce la Délégation générale pour l’armement (DGA).

Les prises de commandes à l’exportation ont totalisé 5,74 milliards d’euros, contre 4,1 milliards en 2005, et les livraisons 4,03 milliards d’euros contre 3,88 milliards l’année précédente.

"Pour 2007, nous sommes dans des notions globalement comparables", a déclaré Laurent Teissere, porte-parole de la DGA, lors d’une conférence de presse, sans vouloir en dire plus sur l’impact de l’échec de la vente des avions de chasse Rafale au Maroc.

"A la fin des années 90, la part de marché de la France était de l’ordre de 8%. Elle est en tendance en train de passer à 6%", a-t-il poursuivi, expliquant cette évolution par le retour de la Russie sur le marché d’exportation d’armes.

"Tendanciellement, ce qui a été constaté ces derniers temps, c’est la remontée substantielle de la Russie. Elle revient à une position sur le marché qui la rapproche de ce qu’elle était il y a quelques années. Donc elle est passée en troisième position et la France est reléguée en quatrième", a encore déclaré Laurent Teissere.

Selon les statistiques de la DGA, les Etats-Unis restent de loin les premiers exportateurs d’armes, avec une part de marché de 55% en 2006, suivis de la Grande-Bretagne.

Le recul des positions françaises sur le marché mondial des exportations d’armes a conduit Hervé Morin, le ministre de la Défense, à élaborer un "plan stratégique de soutien aux exportations de défense", qui sera présenté le 13 décembre.

Les principales prises de commandes de 2006 portent notamment sur des missiles à destination de l’Arabie saoudite et des Emirats Arabes Unis et sur des hélicoptères NH-90 pour l’Australie et la Nouvelle-Zélande.

Le Proche-Orient a été le principal client pour la France en 2006, avec 1,69 milliard d’euros de prises de commandes, suivi de l’Asie (1,46 milliard) et de l’Europe (0,98 milliard).


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :