mardi 17 octobre 2017

Accueil du site > Défense > International > La Pologne n’a pas besoin de base ABM (ancien premier (...)

La Pologne n’a pas besoin de base ABM (ancien premier ministre)

RIA Novosti

jeudi 6 décembre 2007, sélectionné par Spyworld

logo

La Pologne n’a pas besoin de base ABM américaine, a déclaré dans une interview à l’agence RIA Novosti l’ancien premier ministre polonais et leader du parti Polska Lewica (PL) Leszek Miller.

"Personnellement, je suis persuadé que la Pologne n’a pas besoin de cette base. Premièrement, parce que notre sécurité est garantie par l’OTAN, et la nouvelle base américaine n’est pas de nature à la renforcer. Deuxièmement, cela créerait une situation absolument nouvelle pour la Pologne, car il ne s’agit pas d’envoyer des troupes polonaises en Irak ou en Afghanistan, mais de consentir au déploiement d’une base et de troupes étrangères sur le territoire de notre pays. Troisièmement, nous ne savons pas ce que penseront de cette base les nouvelles autorités américaines. Je pense au futur président des Etats-Unis", a affirmé M. Miller.

Selon lui, la Pologne ne doit pas se hâter de régler une fois pour toutes la question de l’ABM.

Il estime que Varsovie ne doit pas mener les négociations sur l’ABM qu’avec les Etats-Unis. "Il faut engager des consultations avec l’OTAN, l’Union européenne et, bien sûr, avec la Russie", a indiqué M. Miller avant de souligner l’importance du dialogue direct entre Washington et Moscou.

M. Miller est convaincu que l’implantation de la base ABM américaine sur le territoire polonais "augmenterait l’incompréhension, l’animosité et l’hostilité de la part de la Russie". Cette démarche "aurait des conséquences négatives pour la Pologne", assure-t-il.

"Et ce, à un moment où les Polonais regarderaient à la télévision les présidents russe et américain se taper mutuellement sur l’épaule l’air joyeux", a ajouté l’ancien premier ministre.

Commentant l’arrivée du gouvernement de Donald Tusk au pouvoir en Pologne, M. Miller a dit que ce facteur "promettait une amélioration des relations polono-russes". "Cela ne manque pas de me réjouir", a-t-il affirmé.

D’après lui, "ces deux dernières années, les contacts entre la Pologne et la Russie sont restés gelés". "Il n’y a pas eu de rencontres entre leurs présidents et premiers ministres, ce qui n’est pas normal dans les relations entre pays voisins. Je salue la déclaration de M. Tusk selon laquelle la Pologne cessera de bloquer les négociations sur l’adhésion de la Russie à l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). C’est un pas dans la bonne voie", a estimé l’ancien premier ministre.

Leszek Miller a occupé le poste de premier ministre polonais d’octobre 2001 à mai 2004. Leader de l’Alliance de la gauche démocratique (SDL), il a conduit son parti à une victoire éclatante aux élections législatives de 2001.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :