mercredi 18 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Le CNRI a contesté ce mardi le rapport du renseignement américain sur (...)

Le CNRI a contesté ce mardi le rapport du renseignement américain sur l’élaboration d’une arme atomique

La Presse Canadienne

mardi 11 décembre 2007, sélectionné par Spyworld

logo

Le Conseil national de résistance iranienne (CNRI) a contesté mardi le rapport du renseignement américain selon lequel Téhéran a arrêté fin 2003 de travailler à l’élaboration d’une arme atomique. L’opposition en exil a affirmé que l’Iran avait repris son programme l’année suivante.

Mohammad Mohaddessin, porte-parole du CNRI, a affirmé lors d’une conférence de presse à Bruxelles que le régime iranien "poursuivait actuellement ses efforts pour obtenir des armes nucléaires". Il a estimé que le renseignement américain avait été dupé par l’Iran dans ses conclusions. "Le régime islamiste divulgue de fausses informations aux services de renseignement occidentaux, par le biais d’agents doubles", a expliqué M. Mohaddessin.

Selon le porte-parole du CNRI, l’Iran a bien fermé son centre de développement d’une arme atomique en 2003 et démoli le site. Mais, a ajouté Mohammad Mohaddessin, le régime a transféré son programme vers d’autres sites, qui ont repris le travail en 2004. À Téhéran, le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a rejeté ces accusations. "De fausses informations provenant de sources non crédibles les (les Américains) ont égarés" dans le passé, a-t-il observé lors d’une conférence de presse. "Vous ne devriez pas miser sur des informations provenant de sources non crédibles".

Le CNRI est la branche politique de l’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI), classée comme terroriste par l’Union européenne et les États-Unis. "Ce groupe ne peut pas être la source d’informations correctes", a noté Mahmoud Ahmadinejad.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :