dimanche 22 octobre 2017

Accueil du site > Défense > France > Finmeccanica se déclare prêt à des acquisitions et à une coopération (...)

Finmeccanica se déclare prêt à des acquisitions et à une coopération renforcée avec Thales

La Tribune.fr

mardi 11 décembre 2007, sélectionné par Spyworld

logo

Le groupe italien d’aéronautique et de défense dispose de 3 milliards d’euros pour des acquisitions. Son résultat d’exploitation serait de 1,05-1,10 milliard d’euros pour 2007.

Finmeccanica relève son objectif de résultat d’exploitation à 1,05-1,10 milliard d’euros pour 2007, contre une fourchette de 0,95-1 milliard d’euros précédemment, indique le groupe italien d’aéronautique et de défense, dans un communiqué publié ce mardi 11 décembre. De plus, le groupe maintient son objectif de chiffre d’affaires de 13,5 milliards d’euros pour l’année, souligne son PDG , Pier Francesco Guarguaglini, dans un entretien au quotidien économique transalpin, Il Sole 24 Ore.

Le PDG indique également que le groupe dispose de 3 milliards d’euros pour des acquisitions : "les marchés américain et britannique sont les plus intéressants, ce qui ne signifie pas qu’il n’existe pas d’autres opportunités en Europe". Le PDG ajoute qu’il reste "disponible" pour une coopération renforcée avec Thales. L’hypothèse de cette alliance dans l’électronique de défense est revenue au premier plan, alors que la possibilité d’un rapprochement entre le groupe français et Safran a été abandonnée.

Il se déclare aussi optimiste sur les résultats : "la typologie des secteurs sur lesquels nous opérons nous pousse à formuler des prévisions prudentes. Mais aujourd’hui, à la veille de la clôture de l’exercice et alors que le cadre général est complet, nous sommes en mesure d’anticiper des résultats meilleurs que prévu". Il souligne notamment que le retard pris dans le développement du Boeing 787 Dreamliner, dont le groupe italien est fournisseur, n’aurait pas de conséquences sur les résultats.

Enfin, le groupe souligne, dans son communiqué, que "l’évolution du groupe permettra aussi d’accélérer le processus de restructuration d’Ansaldo Breda (filiale transport) qui devrait atteindre l’équilibre en 2008". La vente de cette filiale, très présente dans le matériel ferroviaire, ne serait pas programmée.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :