samedi 16 décembre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Etats-Unis : l’examen du budget de la CIA bloqué par un sénateur (...)

Etats-Unis : l’examen du budget de la CIA bloqué par un sénateur adepte des techniques d’interrogatoire musclées

RIA Novosti

samedi 15 décembre 2007, sélectionné par Spyworld

logo

e sénateur républicain Lindsey Graham a déclaré avoir pris la décision de bloquer l’examen par le Sénat américain du budget des services secrets américains pour 2008 en raison de son désaccord avec un chapitre visant à interdire l’usage des tortures par le Renseignement.

La Chambre des Représentants du Congrès américain avait adopté mercredi avec 222 voix pour, 199 contre le projet de loi stipulant que les services secrets devaient désormais se référer dans le cadre des interrogatoires à l’Army Field Manual, un manuel du Pentagone établissant la procédure pour les troupes terrestres. Ce texte interdit notamment l’usage de la torture et de méthodes cruelles.

"Ce serait une erreur colossale que d’appliquer les méthodes des troupes terrestres aux interrogatoires de la CIA", lit-on dans une déclaration rédigée par le sénateur Lindsey Graham, qui déclare avoir pris connaissance de "l’ensemble de la procédure d’interrogatoire de la CIA par le biais de sources très fiables".

Selon le sénateur, la procédure d’interrogatoire actuelle de la CIA est "agressive, efficace, légale et satisfait nos obligations juridiques".

Le règlement introduit par les Démocrates "anéantira le programme de la CIA", a-t-il prévenu.

"La CIA doit pouvoir obtenir des renseignements dans le cadre de la lutte contre le terrorisme", a souligné M. Graham, en faisant remarquer que plusieurs autres sénateurs avaient soutenu sa décision.

Le règlement du Sénat prévoit que l’examen d’un projet de loi ne peut avoir lieu que si les sénateurs en décident ainsi à l’unanimité, chacun d’entre eux ayant le droit de bloquer le processus.

La présidente de la Chambre des Représentants Nancy Pelosi s’était félicitée mercredi de l’adoption de ce texte par les congressistes.

"Il convient d’uniformiser la procédure d’interrogatoire entre les différents départements, et que les méthodes utilisées permettent d’obtenir des informations fiables tout en reflétant les valeurs de notre pays", avait-elle annoncé.

Le projet de budget entériné par la Chambre des Représentants avait suscité le mécontentement de l’administration américaine, qui avait déclaré que le président George W. Bush déposerait son véto.

La Maison Blanche avait indiqué que les instructions du Pentagone n’étaient pas applicables au renseignement et "ne permettraient pas de réaliser les interrogatoires des terroristes d’Al-Qaïda, afin de protéger le peuple américain des attentats".

En novembre 2006, le Parti démocrate conduit par Nancy Pelosi a pris le contrôle de la Chambre des représentants dominée par le Parti républicain depuis 1994. Cette institution constitue cherche depuis à faire obstacle à la politique menée par George Bush.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :