vendredi 15 décembre 2017

Accueil du site > Défense > International > La Russie lance avec succès un missile intercontinental

La Russie lance avec succès un missile intercontinental

Reuters

lundi 17 décembre 2007, sélectionné par Spyworld

logo

La Russie a lancé avec succès un nouveau missile balistique intercontinental capable, selon elle, de déjouer pendant de nombreuses années les systèmes de défense les plus perfectionnés.

Dans un communiqué, la marine russe précise que l’engin a été tiré par le sous-marin nucléaire "Toula" en mer de Barents vers une cible désignée sur la péninsule de Kamtchatka, sur la côte Pacifique.

"Le lancement a été effectué d’une position sous-marine dans le cadre des entraînements pour tester l’état de préparation des forces nucléaires stratégiques de la marine", précise le communiqué.

Un porte-parole n’a pas précisé quel type de missile avait été testé mais selon l’agence Itar-Tass le Toula est équipé de missiles "Sineva" depuis une décision du président Vladimir Poutine datant de juillet.

Le commandant des forces de missiles stratégiques russes, s’exprimant après le lancement, a affirmé que la Russie était en mesure de déjouer les systèmes de défense les plus modernes, allusion au bouclier antimissile que les Etats-Unis veulent installer en Pologne et en République tchèque.

"Le niveau de nos armes actuelles, et de celles que nous aurons dans les prochaines années, nous permettra de déjouer n’importe quel système antimissile, y compris ceux à venir", a dit le général Nikolaï Solovtsov aux journalistes.

Il a précisé que de nouveaux systèmes de missiles seraient déployés dans les prochaines années à partir du missile "Topol-M", ajoutant que les sites du projet antimissile américain, si celui-ci aboutit, pourraient être dans certaines circonstances considérés comme des cibles légitimes.

"Nous sommes obligés de prendre les mesures appropriées pour que notre potentiel de dissuasion nucléaire ne soit en aucune façon dévalué", a-t-il poursuivi. "Je ne peux pas exclure (...) que ces sites antimissiles en Pologne et en République tchèque soient considérés comme des cibles potentielles pour nos propres missiles."

Tatyana Oustinova, version française Guy Kerivel


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :