lundi 23 octobre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > La Belgique déjoue un complot terroriste

La Belgique déjoue un complot terroriste

Reuters

vendredi 21 décembre 2007, sélectionné par Spyworld

logo

La Belgique a relevé vendredi son niveau d’alerte antiterroriste après avoir arrêté 14 personnes soupçonnées de vouloir faire évader un membre présumé d’Al Qaïda.

"Il existe des éléments montrant qu’une attaque terroriste pourrait être en préparation", a déclaré le Premier ministre Guy Verhofstadt lors d’une conférence de presse.

Le parquet fédéral a déclaré que les 14 suspects, membres présumés d’un groupe d’activistes islamistes, préparaient une attaque armée pour libérer Nizar Trabelsi, un ressortissant tunisien arrêté en septembre 2001 pour des projets d’attentats contre des cibles américaines.

"Ils comptaient utiliser des armes et des explosifs pour le libérer", a déclaré Lieve Pellens, porte-parole du ministère public, lors d’une conférence de presse. "Ces moyens auraient pu être employés à un autre usage."

Elle a ajouté que les enquêteurs n’avaient pas connaissance d’un autre projet spécifique.

Trabelsi, un ancien footballeur professionnel, a été condamné à dix ans de prison fin 2003. Des armes, des composants d’explosifs et des formules chimiques ont été saisis chez lui. A son procès, il a reconnu qu’il projetait un attentat contre une base militaire en Belgique.

Il a aussi été cité dans un projet d’attentat contre l’ambassade des Etats-Unis en France en 2001.

La Belgique abrite les sièges de l’Otan, de l’Union européenne et d’un grand nombre d’entreprises multinationales.

Les responsables du centre de coordination de crise ont annoncé le renforcement de la présence policière dans les transports en commun, les aéroports et les centres commerciaux pendant la saison des achats de fin d’année.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :