dimanche 10 décembre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > La CIA a fait obstruction à l’enquête de la Commission (...)

La CIA a fait obstruction à l’enquête de la Commission 11/09

7sur7.be

samedi 22 décembre 2007, sélectionné par Spyworld

logo

La CIA a "fait obstruction" au travail de la commission officielle d’enquête sur les attentats du 11 septembre 2001 en cachant des enregistrements d’interrogatoires de membres présumés d’Al-Qaïda, selon des anciens membres de la commission cités samedi par le New York Times.

Ces anciens membres ont passé en revue l’ensemble des documents à leur disposition et constaté que le panel des enquêteurs avait adressé à plusieurs reprises en 2003 et 2004 des requêtes à la CIA pour visionner les bandes vidéo des interrogatoires des membres présumés d’Al-Qaïda, précise le New York Times.

Mais ces requêtes n’avaient pas été satisfaites à l’époque alors que la CIA affirmait avoir répondu à toutes les demandes qui lui avaient été adressées, ajoute le journal. "Je ne sais pas si c’est illégal, mais c’est certainement mal", a déclaré Thomas Kean, ancien gouverneur républicain du New Jersey et co-président de la commission d’enquête aux côtés du sénateur démocrate Lee Hamilton, cité par le journal.

Obstruction

Selon M. Hamilton, également cité par le New York Times, la CIA a "clairement fait obstruction" à l’enquête. Un mémorandum rédigé par Philip Zelikow, ancien directeur exécutif de la commission sur le 11 Septembre, précise qu’un complément d’enquête est nécessaire pour savoir si l’incapacité de la CIA à fournir les enregistrements à la commission constitue ou non une violation des lois fédérales.

Cité par le New York Times, un porte-parole de la CIA Mark Mansfield a déclaré que le renseignement américain avait été disposé à remettre les enregistrements à la commission d’enquête mais que les membres du panel n’avaient jamais demandé explicitement à les visionner. La CIA a fait savoir le 6 décembre que ses services avaient détruit en 2005 plusieurs enregistrements vidéos d’interrogatoires musclés de membres présumés d’Al-Qaïda, relançant aux Etats-Unis le débat sur l’usage de la torture.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :