lundi 23 octobre 2017

Accueil du site > Défense > International > ABM : le potentiel de dissuasion nucléaire russe en danger (Moscou)

ABM : le potentiel de dissuasion nucléaire russe en danger (Moscou)

RIA Novosti

mardi 25 décembre 2007, sélectionné par Spyworld

logo

La Russie a violemment condamné lundi le déploiement du bouclier antimissile américain en Europe de l’Est en affirmant qu’il vise à affaiblir son potentiel de dissuasion nucléaire.

Moscou réagissait ainsi aux propos du ministre tchèque des Affaires étrangères, Karel Schwarzenberg, qui a estimé dans une interview au quotidien Hospodarske Noviny que le radar installé en République tchèque pourrait être engagé dans la surveillance du territoire russe.

"La construction (en République tchèque) d’un radar jumelé aux missiles intercepteurs installés en Pologne ne sera pas une initiative anodine de "surveillance", mais une démarche musclée visant à affaiblir le potentiel de dissuasion nucléaire russe", a déclaré le porte-parole de la diplomatie russe, Mikhaïl Kamynine, dans un communiqué.

"Nous n’avons d’autre choix que de prendre des mesures de rétorsion" pour "équilibrer le rapport des forces stratégique avec les Etats-Unis", a-t-il souligné.

"Contrairement à ce que disent nos partenaires américains, le radar qui sera implanté en République tchèque servira, non pas à la surveillance, mais au pointage de missiles intercepteurs. Il fait donc partie d’un système d’attaque", a affirmé le diplomate.

Dans ce contexte, la rhétorique antirusse des diplomates tchèques n’a rien d’étonnant à l’heure où 51% des Tchèques, selon une étude de l’Opinion Research Corporation, sont contre l’installation d’un radar américain, a encore estimé M. Kamynine.

Les Etats-Unis demandent à la République tchèque et à la Pologne d’accueillir sur leur sol des éléments du bouclier antimissile américain pour parer à d’éventuelles attaques venant d’Iran ou de Corée du Nord. Moscou, se sentant menacé, a exprimé à plusieurs reprises son hostilité envers ce projet malgré les tentatives américaines pour rassurer la Russie.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :