dimanche 22 octobre 2017

Accueil du site > Défense > International > L’armée chinoise prend le virage vers le privé

L’armée chinoise prend le virage vers le privé

Mathieu Baratier, RFI.fr

mercredi 26 décembre 2007, sélectionné par Spyworld

logo

L’armée populaire de Chine, tout comme le reste du pays, est en pleine modernisation. Cette institution s’ouvre désormais aux investisseurs étrangers. Une première et une manne, car l’armée chinoise est pléthorique et fait vivre plus de deux millions de personnes.

C’est une nouvelle étape dans la grande modernisation de l’armée chinoise. Après avoir ouvert le secteur de la défense aux entreprises privées, les entreprises veulent maintenant y associer les investisseurs étrangers.

Ces réformes visent à créer une armée moderne, capable de rivaliser avec les grandes puissances occidentales, mais il reste encore du chemin à faire. L’armée populaire de libération est un mastodonte, qui fait vivre plus de deux millions de personnes : des soldats bien sûr, mais aussi beaucoup d’employés d’entreprises aux activités civiles, de la production agricole aux salles de spectacles.

Depuis vingt ans, l’armée chinoise a supprimé plus d’un million et demi de postes et le dégraissage continue, mais avec prudence car il faut ménager les intérêts des militaires, soutien indispensable pour le régime communiste.

Depuis 2004, les industries d’armement doivent se convertir au capitalisme. Elles sont invitées à se constituer en société par actions, une opération qui facilite ensuite les fusions et acquisitions. Ainsi, cette année, on a vu la mise en service des premiers blindés fabriqués par une entreprise privée. Si le sens de ces réformes est clair, les autorités sont prudentes et les secteurs stratégiques restent encore sous le contrôle exclusif de l’Etat.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :