dimanche 22 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Le FBI affiche ses « Most Wanted » sur panneaux publicitaires

Le FBI affiche ses « Most Wanted » sur panneaux publicitaires

Constance Jamet, le Figaro

jeudi 27 décembre 2007, sélectionné par Spyworld

logo

Le FBI va utiliser les des panneaux publicitaires électroniques pour traquer ses fugitifs les plus recherchés.

Oublié le traditionnel poster de l’ennemi public n°1 activement pourchassé par la police. Aux Etats-Unis, la traque des criminels bascule dans l’ère du numérique. Le FBI a conclu mercredi un partenariat avec la régie publicitaire Clear Channel pour diffuser les photos et des informations sur les fugitifs les plus recherchés sur des panneaux électroniques géants. 150 panneaux d’affichage vont être installés aux abords des autoroutes et des principaux axes de circulation de vingt grandes villes américaines. Chicago, Las Vegas, Los Angeles, Minneapolis, Memphis vont ainsi expérimenter le procédé.

« Ce système met en vedette les personnes que nous recherchons : les terroristes, les braqueurs, les fugitifs mais aussi les enfants disparus et les victimes de kidnapping » a souligné la police fédérale américaine. Avec cette méthode, le FBI entend cibler et toucher en priorité les habitants des quartiers où sera commis le crime. Le message diffusé sur le panneau s’intercalera entre deux publicités classiques et communiquera un numéro vert pour contacter lles forces de l’ordre. Les panneaux électroniques permettent également d’actualiser en temps réel les informations. Le dispositif sera aussi utilisé dans le cadre des « alertes AMBER » (NDLR : l’équivalent du plan alerte enlèvement) et d’avertissements urgents en cas d’attentats, d’accidents graves à l’image de l’effondrement du pont de Minneapolis.

Mission de service public

Si le FBI est aussi enthousiaste, c’est que cette stratégie a fait ses preuves en septembre dernier à Philadelphie. Après la retransmission d’onze photographies de criminels en fuite, deux d’entre eux ont été arrêtés. Quelques semaines plus tard, le recours au panneau électronique a rendu possible l’interpellation du meurtrier d’un policier tué au cours d’un vol à main armée.

Le marché de l’affichage numérique est juteux : seuls 500 des 450.000 panneaux que comptent les Etats-Unis sont électroniques. Cette alliance avec le FBI est donc avantageuse pour Clear Channel qui accomplit là une mission de service public et peut affirmer contribuer à et améliorer l’ordre public. La firme y gagne une image séduisante et un argument de poids pour convaincre les agglomérations d’adopter ce type d’affichage. Certains maires sont hostiles à cette publicité d’un nouveau genre : trop polluante visuellement et trop distrayante pour les automobilistes qui les yeux rivés sur les écrans changeants, en oublient parfois de regarder la route...

Le FBI espère que les visages de fugitifs comme les messages importants liés à la sécurité, n’échapperont à la vigilance d’aucun automobiliste. (DR)


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :