mardi 12 décembre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > L’espionnage industriel menace les intérêts US, notamment en (...)

L’espionnage industriel menace les intérêts US, notamment en Asie

AFP

vendredi 28 décembre 2007, sélectionné par Spyworld

logo

L’espionnage industriel a figuré en 2007 parmi les principales menaces contre les intérêts des entreprises américaines dans le monde, notamment en Chine et en Inde, selon un rapport du département d’Etat publié jeudi.

Le terrorisme, les attaques informatiques et le radicalisme local figurent également parmi les 10 plus grands dangers auxquels ont été exposées cette année les entreprises, écoles et organisations non-gouvernementales (ONG) américaines à l’étranger, selon cette étude annuelle publiée par le Conseil pour la sécurité à l’étranger (OSAC) du département d’Etat, créé en 1985.

"Les entités américaines qui prennent des mesures sécuritaires préventives, qui gèrent leurs risques et développent une culture interne de résistance à ces menaces sont souvent celles qui survivent et même se développent dans un environnement plus risqué ou après une catastrophe naturelle", a estimé le directeur de l’OSAC, Todd Brown.

En Asie, la menace de fraude et de vol de secrets industriels "a progressé de façon exponentielle ces dernières années", indique le document.

L’Inde et la Chine, les deux puissances économiques dont la croissance a été la plus spectaculaire ces dernières années, "sont des pays où le secteur privé américain est confronté au risque le plus élevé de vol de secrets commerciaux et de menaces internes", précise l’OSAC.

Pour l’Europe, le rapport considère le radicalisme "local" comme la menace la plus dangereuse contre les entreprises américaines, citant le démantèlement de cellules terroristes au Danemark et en Allemagne, un attentat contre l’aéroport de Glasgow, en Ecosse, et la découverte d’explosifs à Londres.

En outre, une attaque informatique comme celle qui a visé les sites gouvernementaux estoniens au printemps, au plus fort d’un incident diplomatique avec la Russie provoqué par le déplacement d’un monument au morts soviétique à Tallinn, "pourrait très bien se reproduire et viser cette fois-ci des intérêts américains", indique l’OSAC.

En Afrique, le rapport cite le terrorisme comme la principale menace, notamment au Maghreb, notant que la criminalité "a progressé de façon dramatique" sur le reste de continent, notamment au Nigéria, dans la région pétrolière du delta du Niger, ainsi qu’au Kénya et en Afrique du Sud.

Enfin l’instabilité politique et les conflits représentent une source majeure d’inquiétude en Amérique du Sud et au Liban, selon ce rapport.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :

1 Message