lundi 23 octobre 2017

Accueil du site > Défense > International > Radar de Gabala : la Russie maintient sa proposition (ambassadeur (...)

Radar de Gabala : la Russie maintient sa proposition (ambassadeur russe)

RIA Novosti

vendredi 28 décembre 2007, sélectionné par Spyworld

logo

La proposition de Moscou d’utiliser conjointement avec Washington le radar de Gabala, en Azerbaïdjan, reste valable, a déclaré vendredi aux journalistes l’ambassadeur russe à Bakou Vassili Istratov.

"Nous entretenons un contact permanent avec les Etats-Unis au sujet de la défense antimissile (ABM). Certaines de nos initiatives font toujours l’objet de discussions. Nos propositions restent en vigueur", a affirmé le diplomate.

"Concernant le radar de Gabala, nous n’avons pas de proposition concrète exigeant une réponse tout aussi concrète de la part des Etats-Unis. Nous procédons à des échanges avec les Américains sur l’ensemble des questions relatives à la défense antimissile, y compris sur l’utilisation conjointe des informations fournies par le radar de Gabala", a ajouté M. Istratov.

Aux termes d’un accord entre l’Azerbaïdjan et la Russie, la partie russe loue le radar de Gabala moyennant un loyer annuel de 7 millions de dollars. Le bail expire en 2012.

En novembre dernier, à l’issue de la visite du radar par les ministres de la Défense des deux pays, Safar Abiyev et Anatoli Serdioukov, il a été déclaré que le radar remplissait ses fonctions et pourrait les remplir après 2012.

Les Etats-Unis envisagent de déployer un système ABM comprenant un radar en République tchèque et dix missiles intercepteurs en Pologne. Ces derniers doivent être installés en 2011-2012. Selon Washington, le système a pour mission de détecter et d’abattre les missiles pointés sur les Etats-Unis et l’Europe. Moscou estime que ces arguments ne sont pas convaincants et considère le déploiement d’éléments de l’ABM près des frontières russes comme une menace à sa sécurité nationale.

Outre le radar de Gabala, la Russie propose aux Américains d’utiliser en commun, aux fins de défense antimissile, la station radar en cours de construction à Armavir (Russie du Sud).


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :