dimanche 22 octobre 2017

Accueil du site > Défense > International > L’armée sud-coréenne victime d’une attaque informatique

L’armée sud-coréenne victime d’une attaque informatique

Marc Rees, PCINpact.com

jeudi 3 janvier 2008, sélectionné par Spyworld

logo

Selon l’AFP, qui rapporte les propos du ministre de la défense Sud-coréen, l’armée du pays serait placée en état d’alerte suite à une attaque informatique provenant « d’un pays étranger ».

L’alerte a été donnée ce week-end par le Defense Security Command, organisme rattaché au ministère, quand « des pirates d’une nation tierce » sont parvenus à casser la sécurité informatique de certains postes militaires pour y dérober des données privées. Sur les détails de l’attaque, les informations sont maigres. On sait cependant qu’elle s’est déroulée par le biais d’un simple mail envoyé à des militaires (ou des vétérans).

L’objet du courrier, portant sur l’état des capacités militaires sud-coréennes, était suffisamment appétissant pour susciter la curiosité des destinataires. Pour l’attaque en elle-même, un cheval de Troie attaché au courrier et spécialement formé aurait permis de pénétrer les postes faillibles pour en ouvrir les portes.

« Aucune information militaire n’a été transmise » assure un porte-parole officiel à l’AFP, qui rappelle en outre que le cœur du réseau militaire est essentiellement en intranet. Selon le quotidien ChosunIlbo, une enquête est toutefois en cours pour déterminer si les militaires sud-coréens attaqués n’avaient pas enregistré sur leur PC des données finalement confidentielles.

Les premiers éléments tracent l’attaque en Chine, mais il est impossible de déterminer à cet instant si l’attaque provient de citoyens ordinaires ou de militaires en mission. La Chine a lancé en 2000 une unité, nommée Outre-Atlantique Net Force, et spécialisée dans les attaques informatiques.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :