dimanche 10 décembre 2017

Accueil du site > Renseignement > France > Villepin veut une réunion mensuelle sur les menaces

Villepin veut une réunion mensuelle sur les menaces

J. C, le Figaro

jeudi 25 août 2005, sélectionné par Spyworld

logo

Cinq ministres et les patrons du renseignement à Matignon ont décidé le maintien du niveau d’alerte rouge de Vigipirate.

Quelques jours avant la présentation d’un projet de loi que Dominique de villepin avait annoncé au lendemain des attentats de Londres, le chef du gouvernement a reçu hier après-midi pendant un peu plus d’une heure les ministres de l’Intérieur, de la Défense, de la Justice et des Affaires étrangères pour une réunion sur la lutte contre le terrorisme. Les patrons des renseignements généraux, de la DST, de la DGSE et le chef de l’état-major particulier du président de la République ont assisté à la réunion. Une première rencontre avait été organisée le 8 juillet et les participants devraient de nouveau se retrouver fin septembre.

Face à une menace jugée préoccupante, Dominique de Villepin a décidé le maintien du niveau d’alerte rouge du plan Vigipirate sur l’ensemble du territoire. Et Matignon aurait l’intention de tenir chaque mois cette réunion d’information et de coordination sur le thème spécifique du terrorisme.

La discussion a porté sur les deux principaux chantiers lancés ces derniers mois.

Premier sujet abordé, le projet de loi antiterroriste en cours d’élaboration sous la houlette de Nicolas Sarkozy. Les ministres ont discuté hier de la nécessité d’adapter la législation afin de permettre une meilleure utilisation policière et judiciaire de la vidéosurveillance, des écoutes et plus généralement des données téléphoniques. Le garde des Sceaux, Pascal Clément, est également revenu sur le durcissement des textes en vigueur. Le coût de ces réformes, notamment des équipements de vidéosurveillance, n’a pas été abordé. Selon un expert, l’équipement de la gare de RER parisienne Châtelet-Les Halles exigerait des milliers de caméras performantes. On ne compte aujourd’hui qu’un peu plus de trois cents appareils de ce type dans Paris.

Second thème de discussion : le Livre blanc sur la sécurité intérieure face au terrorisme. Initié par Dominique de Villepin et ses conseillers quand il était encore à l’Intérieur, le projet vise à définir une doctrine nationale en précisant les moyens nécessaires et les mesures à prendre. Matignon souhaiterait accélérer les travaux des groupes d’étude qui planchent sur des sujets comme le terrorisme technologique, la coopération internationale ou la législation. Un prérapport devrait être remis au premier ministre à la fin novembre.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :