lundi 23 octobre 2017

Accueil du site > Défense > International > L’Inde ferme son programme national de développement des missiles (...)

L’Inde ferme son programme national de développement des missiles guidés (DRDO)

RIA Novosti

mardi 8 janvier 2008, sélectionné par Spyworld

logo

L’Inde ferme son programme national de développement des missiles guidés intégrés pour réaliser de nouveaux projets avec le concours de partenaires étrangers, a déclaré mardi à New Delhi Shri Prahlada, responsable de l’Organisation militaire indienne pour la recherche et le développement (DRDO).

Lancé en 1983 par le chercheur indien Abdul Kalam connu comme "l’Homme du missile indien" (président du pays de 2002 à 2007), le programme de développement des missiles guidés intégrés a permis de mettre au point cinq missiles dont quatre ont déjà été livrés à l’armée - les missiles sol-air Trishul et Akash et les missiles sol-sol Prithvi et Agni. Des essais du cinquième missile Nag (antichar) sont programmés pour l’été 2008.

Selon les observateurs, le programme national de création des missiles était nécessaire à l’époque où les pays étrangers refusaient de fournir des technologies militaires à l’Inde.

A présent, l’Inde créera des coentreprises avec des pays étrangers sur l’exemple de la société russo-indienne BraMos fondée en 1998 pour développer et produire le missile de croisière supersonique BraMos qui doit son nom à deux cours d’eau, le Brahmapoutre en Inde et la Moskova en Russie. Le premier lancement du missile a été effectué fin 2004. Le missile de stationnement maritime a été remis aux forces navales indiennes en 2006. L’armée indienne a reçu la version terrestre du missile en juin. La version aérienne du BraMos est encore en cours de conception.

L’Inde collabore également avec des sociétés françaises et israéliennes.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :