mardi 17 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Destructions de vidéos par la CIA : Un juge fédéral refuse d’ouvrir (...)

Destructions de vidéos par la CIA : Un juge fédéral refuse d’ouvrir une enquête

AP

jeudi 10 janvier 2008, sélectionné par Spyworld

logo

Un juge fédéral américain a refusé mercredi d’ouvrir une enquête sur la destruction par la CIA d’enregistrements vidéo d’interrogatoires de deux membres présumés d’Al-Qaïda.

Le juge Henry Kennedy a estimé que le ministère de la Justice, qui a ouvert une enquête criminelle sur l’affaire, était parfaitement à même de conduire une investigation impartiale et qu’il devait disposer du temps nécessaire pour le faire.

La CIA a reconnu le mois dernier avoir détruit les enregistrements de ces interrogatoires musclés en novembre 2005, au moment même où les organisations de défense des droits de l’Homme et les avocats des détenus réclamaient des informations sur le programme de détentions et d’interrogatoires secrets de la CIA.

La CIA a déjà ouvert une enquête interne, en plus des investigations du ministère de la Justice et du Congrès. La Commission du renseignement de la Chambre des Représentants a convoqué pour une audition le 16 janvier Jose Rodriguez, l’ancien responsable de la CIA qui a ordonné la destruction des enregistrements.

Selon une source proche du dossier, les avocats de Jose Rodriguez ont indiqué au Congrès mercredi que celui-ci refuserait de témoigner sans une promesse d’immunité, estimant que, sans cette protection, son témoignage pourrait être retenu contre lui devant la Justice.

La décision du juge Henry Kennedy est une victoire pour l’administration Bush, qui a invité les tribunaux à ne pas se mêler d’une affaire qui fait déjà l’objet de plusieurs enquêtes.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :