vendredi 15 décembre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > Al-Qaïda frappe plus fort, selon l’armée américaine

Al-Qaïda frappe plus fort, selon l’armée américaine

AFP

jeudi 10 janvier 2008, sélectionné par Spyworld

logo

La branche irakienne d’Al-Qaïda a accru ses "attaques spectaculaires" dans la province de Diyala, son bastion au nord de Bagdad, où l’armée américaine mène actuellement une offensive, a déclaré mercredi le commandant en chef de la coalition pour le nord de l’Irak.

Les opérations menées dans le cadre de l’offensive Phantom Phoenix, dont le lancement a été annoncé mardi, se concentrent dans la province de Diyala, jouxtant celle de Bagdad, où nombre de jihadistes ont été tués, a déclaré le général américain Michael Hertling lors d’une conférence de presse.

Malgré la baisse générale des attaques en Irak depuis juin, "il y a eu une hausse de l’activité d’Al-Qaïda dans la province de Diyala en termes d’attaques spectaculaires, mais la hausse de ce genre d’attaques ne veut pas dire qu’il y ait plus d’attaques", a-t-il dit en évoquant notamment une augmentation des attentats suicide commis par des femmes.

Interrogé sur des informations irakiennes faisant état de 20 à 30 combattants d’Al-Qaïda tués dans la province de Diyala depuis le début de Phantom Phoenix, le général américain Michael Hertling a répondu que ce chiffre était "à peu près exact".

"Mais je ne veux pas donner de bilan" de cette opération près de Moqdadiyah (100 km au nord-est de Bagdad), a-t-il dit en soulignant que des opérations se déroulaient dans les quatre provinces du nord sous supervision américaine dans le cadre de Phantom Phoenix.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :